Algérie

L’ambassadeur du Royaume-Uni à La voix de l’Oranie

«Il faut doter la coopération entre nos deux pays de moyens» Dans une déclaration faite à La Voix de l’Oranie, l’ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie a affirmé que son gouvernement est pleinement engagé avec les autorités de notre pays pour mener ensemble un véritable programme de coopération dans le domaine sécuritaire sous ses différentes formes. Cette coopération engloberait ainsi la lutte contre le terrorisme, la criminalité, la drogue et bien entendu la lutte contre l’immigration clandestine. Il va sans dire que l’affaire Khalifa ne peut être contournée, et sur cette question l’ambassadeur de Sa gracieuse majesté a déclaré : «Nous travaillons très étroitement avec le gouvernement algérien sur les dossiers de certaines poursuites judicaires à l’encontre des personnes faisant l’objet de mandats d’arrêt lancés par Interpol ou d’autres organismes sécuritaires à travers le monde. Nous intervenons également sur un autre chantier de coopération entre nos deux pays respectifs à savoir la réforme pénale». Par ailleurs, le diplomate britannique explique qu’aucun chantier de ces différents domaines de coopération ne pourra aboutir si les deux parties ne mettent pas ensemble des moyens opérationnels pour leur mise en œuvre pratique. Le premier mécanisme de cette opérationnalité est d’établir un pont d’échange permanent de l’information entre les deux pays. Dans une seconde phase, il faut s’attaquer au chantier de la formation et de l’encadrement. D’ailleurs, sur ce point précisément, l’ambassadeur britannique souligne que l’Algérie et la Grande-Bretagne disposent actuellement d’un cadre légal qui leur permette d’être opérationnels avec la signature par le chef de l’Etat, M. Abdelaziz Bouteflika, et le premier ministre britannique, M. Tony Blair, de quatre accords de coopération. A une question de connaître les orientations qui définiront la coopération entre les deux pays en matière des extraditions judiciaires, l’ambassadeur explique que ces quatre accords permettront aux deux gouvernements d’envisager tous les scénarios possibles dans ce type de situation. L’Algérie et la Royaume Uni partagent-ils la même vision sur tous les domaines de coopération? En guise de réponse, Son Excellence l’ambassadeur explique que les accords conclus entre son pays et l’Algérie sont comparables à un contrat de mariage où le couple peut s’entendre sur certaines questions et avoir des avis ou des visions différentes sur d’autres.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)