Algérie

«L'Algérie est un Etat de référence en matière de paix et de réconciliation»

«L'Algérie est un Etat de référence en matière de paix et de réconciliation»
Intervenant devant la presse, le ministre des Affaires étrangères a déclaré que l'Algérie est «un Etat de référence en matière de paix et de réconciliation». Les différentes médiations entreprises par l'Algérie pour mettre fin aux conflits et guerres, dont plusieurs pays du monde ont fait l'objet, sont là pour en témoigner.
Dans une déclaration à la presse à l'occasion de la commémoration du 58e anniversaire du déclenchement de la Révolution, M. Medelci a indiqué que l'Algérie «qui est aujourd'hui un modèle pour les autres est prête à partager son expérience pour qu'ils puissent en profiter et s'en imprégner. Le ministre a ajouté à ce sujet que la responsabilité de l'Algérie est aujourd'hui «plus grande que jamais». Mourad Medelci a expliqué que l'esprit qui prévalait chez les Algériens durant la guerre de Libération était inspiré de l'amour de la patrie et fondé sur la bonne organisation et la discipline. «Tous ces facteurs confondus ont contribué au déclenchement de la flamme de la Révolution qui a illuminé toute l'Algérie, et même tous les peuples épris de paix et de liberté», a-t-il souligné. «Aujourd'hui, nous avons grand besoin de paix et nous devons 'uvrer à travers notre expérience pionnière à la consécration de la culture de la paix et de la réconciliation», a rappelé le chef de la diplomatie algérienne à cette occasion, insistant sur «l'importance d'inculquer aux générations montantes l'esprit de patriotisme véhiculé par la Révolution. Même après la Révolution, l'Algérie a démontré, preuves à l'appui, qu'elle demeure un pays de marque et d'exemple en matière de paix et de réconciliation. Quelques exemples : nous citons le rôle joué par l'Algérie dans le conflit des otages américains en Iran en 1981. Grâce à la diplomatie algérienne, les otages furent libérés sains et saufs, évitant une crise sans précédant entre les Etats-Unis et l'Iran. C'est la même diplomatie algérienne qui n'a ménagé aucun effort pour trouver un consensus au conflit irano-irakien dans les années 1980. Quinze membres de la délégation du ministère des Affaires étrangères ainsi que Mohamed Seddik Benyahia ont payé de leurs vies la médiation algérienne. L'avion de la délégation algérienne fut abattu par un missile tiré par erreur, disent-ils, un certain 3 mai 1982. La diplomatie algérienne a une fois de plus réussi à faire taire les armes entre L'Erythrée et l'Ethiopie, mettant fin à un conflit qui a fait plus de 100 000 morts. Grâce à la médiation algérienne et le savoir-faire du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, l'Algérie a pu réconcilier les deux pays consécutivement aux accords d'Alger. L'Algérie a réussi également à se réconcilier avec elle-même, au moment où les 'amis" et les ennemis ont cru à la fin de notre pays. Grâce à la Charte pour la paix et la réconciliation, plus de 8 500 terroristes ont pu regagner leurs familles sains et saufs, bénéficiant ainsi de la clémence de l'Etat. L'Algérie continue toujours ses actions de paix et de réconciliation et ne ménage actuellement aucun effort pour trouver une issue heureuse au conflit malien». En somme, l'Histoire le prouve, le chef de la diplomatie algérienne a toutes les raison de déclarer que l'Algérie était et sera toujours un Etat de référence de paix et de réconciliation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)