Algérie

L'affaire de la coopérative immobilière Orchidée patine devant la justice


L'affaire de la coopérative immobilière Orchidée patine devant la justice
L'affaire de la coopérative immobilière Orchidée de Bou Ismaïl, à Tipasa, est loin de connaître son épilogue. Hier, les représentants du collectif des acquéreurs se sont présentés à Liberté pour dénoncer, pour la énième fois, ce qui s'apparente à une gabegie et une escroquerie caractérisée de la société Investment Building Corporation (IBC), dont le siège se trouve à Alger.En effet, après huit ans, IBC n'a pas pu réaliser les 3 bâtisses prévues sur le plan, et les souscripteurs, dont des ressortissants algériens établis dans l'Hexagone, ne comprennent pas "pourquoi l'affaire traîne encore devant la justice". "Samedi dernier, le chef de la brigade de la Gendarmerie nationale de Bous Ismaïl s'est déplacé sur les lieux pour faire un constat. Le 13 septembre dernier, on a saisi le wali de Tipasa. Bien avant, nous avons écrit à toutes les autorités compétentes. Le mis en cause a été condamné par le tribunal de Chéraga avant qu'il ne soit acquitté. On se demande comment ce promoteur arrive à fuir des mains de la justice '", s'interrogent-ils.Visiblement désemparés, les représentants dudit collectif comptent interpeller le ministre de la Justice, Tayeb Louh. "C'est notre seul espoir. Nous avons mis toutes nos économies dans ce projet. Des ressortissants algériens ont même payé en euros. Seul le ministre de la Justice pourrait mettre fin à cette escroquerie qui nous met à mal", ont-ils conclu. Affaire à suivre.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)