Algérie

Journée mouvementée pour la Protection civile



Quatre personnes ont été heurtées par des véhicules dans des accidents de la circulation survenus mardi dernier. Le premier accident a eu lieu à 8h 10, à l?avenue Abane Ramdane, lorsqu?une voiture de type Mégane a percuté F. S., une femme âgée de 69 ans, lui occasionnant des blessures au bras et à la jambe gauches. Moins de deux heures plus tard, sur la RN79, à proximité de la cité des 150 Logements évolutifs de la nouvelle ville Ali Mendjeli, un véhicule de marque Peugeot 206 heurtera un homme âgé de 53 ans, J. M., le blessant grièvement. Il sera transféré en urgence par les services de la Protection civile à l?hôpital de la nouvelle ville. Par ailleurs, sur la voie rapide à double sens, à proximité de la gare routière Est, B. A., un homme âgé de 70 ans, a été percuté par un véhicule de marque Xsara vers midi, et touché légèrement à la tête. Quelques minutes plus tard, au niveau de la cité SMK supérieur, une Kangoo touchera légèrement B. N., un homme de 76 ans. Ce dernier sera évacué au CHU de Constantine. Aussi dans l?après-midi de la même journée, une collision entre deux voitures, l?une de type Atos et l?autre une Renault Clio, au niveau de la RN5 au lieudit la ferme Bendjelloul à Aïn Smara, provoquera différentes blessures sans gravité aux dénommés B. A., 24 ans, et Z. R., 41 ans, conducteurs respectifs des deux véhicules. A 14h précises, une autre collision entre deux voitures, une 406 et une Cielo, est survenue sur la RN3, à proximité de la salle des fêtes Filali à Ouedi H?mimime, commune d?El Khroub. Quatre victimes ont été dénombrées, présentant des blessures plus ou moins graves. Un troisième accident survient une heure après. Deux véhicules de types Partner et Mercedes se sont téléscopés, et l?on a déploré une victime, F. B., un homme de 43 ans, qui a été touché à la jambe gauche. A 15h 35, une voiture de type Mégane Scenic s?est renversée au niveau de la route reliant Aïn Smara à la nouvelle ville Ali Mendjeli. Les deux victimes, de sexe masculin, se trouvaient dans un état de choc au moment où les éléments de la Protection civile sont intervenus pour leur prodiguer les premiers soins.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)