Algérie

42 jeunes harragas secourus dont 4 repêchés morts aux larges d'Oran et Tizi Ouzou

n moins de quarante-huit heures, les unités de groupements territoriaux des garde-côtes ont réussi à mettre en échec trois tentatives d'émigration clandestine dont deux au large de la ville côtière d'Oran et une à Tizi Ouzou. Quarante-deux jeunes harragas ont été secouru dont quatre repêchés morts au large de Tigzirt, à Tizi Ouzou.A Oran, les unités du groupement territorial des garde-côtes ont intercepté deux groupes de jeunes qui tentaient de traverser la Méditerranée à bord d'embarcation de fortune, a révélé la cellule de communication de ce corps de sécurité. Le premier groupe est composé de 15 personnes dont deux femmes et un bébé de 4 mois. Ils tentaient, à bord d'une embarcation pneumatique, a-t-on poursuivi de même source, rejoindre les rives espagnoles avant d'être intercepté à 02h45 à 8 miles au nord de Cap Aiguille, dans la daïra d'Oran. Le second groupe est, ajoute la même source, constitué de 19 personnes dont trois de nationalité étrangère. Ils avaient pris le départ à bord d'une embarcation pneumatique avant d'être interceptés hier matin, à 8 heures à 5 miles au nord de Cap Falcon, à Aïn El Turck (Oran). Eux aussi, tentaient de rejoindre les rives espagnoles.
Après les procédures d'usage, ces 34 jeunes harragas ont été remis aux services de la Gendarmerie nationale et seront présentés à la justice pour tentative d'émigration clandestine, a encore poursuivi la même source. A Tizi Ouzou, quatre corps sans vie de jeunes harragas ont été repêchés, avant-hier mardi, par les garde-côtes au large de Tigzirt et d'Azzefoun, deux villes côtières de Tizi Ouzou, apprend-on de sources sécuritaires qui ont fait cas du secourisme de quatre autres jeunes. Ils tentaient de traverser la Méditerranée à bord d'une embarcation de fortune à partir de la plage Tamda Ougemoune à Azzefoun, au nord-est du chef-lieu de la wilaya.
Deux des quatre corps sans vie de jeunes harragas repêchés au large de Tigzirt, furent, jusque-là identifiés. Il s'agit de M. Mohamed et Z. Karim, originaires, respectivement du village El Kelaa dans la commune de Tigzirt et de Dellys dans la wilaya de Boumerdès et sont âgés de 29 et 24 ans, indiquent des sources hospitalières. Pour ce qui est des deux autres victimes, l'opération d'identification est toujours en cours. S'agissant des quatre jeunes candidats à l'émigration clandestine, tous natifs d'Iflissen (Tigzirt), secourus au large d'Azzefoun, ils ont été remis aux services de sécurité après les examens médicaux et les premiers secours, a-t-on poursuivi de même source qui ont fait cas de la poursuite de recherche pour retrouver 3 autres candidats à l'émigration clandestine, jusque-là, portés disparus.
Récemment, à Oran, les services de la Gendarmerie nationale ont démantelé deux réseaux de passeurs de voyageurs clandestins par mer. C'était, a-t-on appris, avant-hier mardi, de cette institution républicaine, suite à une plainte déposée par un individu ayant fait l'objet d'escroquerie par un réseau spécialisé à qui il avait avancé une somme de 200.000 DA pour une traversée clandestine jusqu'aux côtes espagnoles.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)