Algérie

« Jean Sénac intime »


« Jean Sénac intime »
Avec René de Ceccatty & Guy Dugas
Lecture par François Marthouret
Rencontre animée par Nadine Eghels
Dans la nuit du 30 au 31 août 1973, il y a cinquante ans, Jean Sénac était assassiné. Depuis lors, il n’a cessé d’imposer sa voix de poète visionnaire. Né, comme Camus qui était son ami dans un milieu pied-noir conservateur, il a envers et contre lui choisi le parti de l’indépendance de l’Algérie. Eduqué dans un strict catholicisme, il est parvenu à s’émanciper de toutes les entraves à sa liberté. Formé à la poésie la plus classique, il a su peu à peu forger une écriture personnelle et innovante, parfois expérimentale.
À l’occasion de la parution de ses carnets intimes et de divers inédits, cette soirée vise à restituer la singularité et l’universalité de ce poète mythifié mais dont l’œuvre reste en grande partie méconnue.

Soirée proposée avec Textes & Voix.

« Donne-moi une phrase qui ne sorte pas de la tête, qui jaillisse de la réalité du monde, qui marche avec ton pas vers un sûr objectif. »

Jean Sénac, Carnets, 7 juin 1962.
À lire –
Jean Sénac, Un cri que le soleil dévore. Carnets, notes et réflexions, 1942-1973, Le Seuil, 2023 – Jean Sénac, Suite oranaise, présentation de Kaï Krienke, éd. El Kalima (Alger), 2023 – Œuvres poétiques, Actes Sud, 2019.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)