Algérie - Revue de Presse

Investissements



Le temps presse. Les réformes économiques ont besoin de prendre un rythme soutenu à l?effet de pouvoir drainer des capitaux étrangers en Algérie. Des délégations d?hommes d?affaires étrangers s?y rendent, et il s?agit de savoir en effet si elles viennent tout juste pour commercer ou plutôt, cette fois-ci, pour placer leurs portefeuilles d?actions dans l?investissement. Il est tout à fait intéressant de voir le pays fréquenté par les hommes d?affaires étrangers, mais cela le serait encore davantage si des capitaines d?entreprises envisageaient pour de vrai de s?investir non pas seulement dans des projets commerciaux mais, aussi et surtout, dans l?investissement productif. Les conditions existent aujourd?hui pour que le pays puisse réclamer, après une décennie de commerce à tout-va, des projets d?investissement. Des investissements hors hydrocarbures. La rivalité entre les économies du Maghreb pointe du nez et va crescendo à la faveur de leur ouverture à l?international. Bien que la compétition dans la région soit encore circonscrite dans les limites de ce qu?on peut qualifier d?image latente aujourd?hui, des éléments nouveaux, apparus ces derniers mois, ont, pourtant, comme déjà commencé à lancer des signes avant-coureurs de cette espèce de coude à coude que pourraient se livrer les pays en quête d?investissement étranger. L?Algérie, qui a certes des potentialités inestimables à faire valoir, gagnerait davantage à mettre en synergie ses atouts pour être plus attractive. En effet, à s?en tenir à la configuration actuelle des économies de ces pays, la situation serait d?autant moins bénéfique pour chacun d?eux que la faiblesse du niveau des échanges entre les pays voisins est criante. Des réformes économiques doivent être engagées d?une manière assez hardie et avec une dose de mesure autant que nécessaire pour éviter le rythme poussif qu?elles ont eu à connaître durant ces dernières années, mais aussi pour ne pas engager le pays sur les rails des réformettes qui l?ont conduit à n?attirer l?investissement que dans les secteurs de l?énergie et du commerce.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)