Algérie

INSTANTANE


Comprendre d?abord, agir ensuite L?occasion fait le larron. Le rapport sur l?état et l?avenir de l?environnement a très certainement le mérite, eu égard à l?acuité du sujet, de sensibiliser le citoyen sur le chemin à parcourir. Il y a du pain sur la planche et beaucoup de grain à moudre. La préservation de l?environnement n?est pas un luxe, une marotte destinée à assouvir de sylvestres penchants. C?est une préoccupation, une priorité absolue. Cette parenthèse étant faite, je voudrais évoquer, encore une fois, le problème des déchets ménagers. La réalité des quartiers populaires remet constamment sur le plat, ce vieux dilemme du rapport du citoyen au rejet des déchets domestiques. Il convient de noter que la rue est toujours ravalée au rang de dépotoir. Souvent, il est constaté une prolifération de décharges sauvages, anarchiques qui « poussent » partout au mépris des règles de l?hygiène les plus élémentaires. Le citoyen donne la triste impression d?abandonner, avec une désinvolture choquante, ses ordures à la collectivité qui en souffre franchement. La rue est livrée, abandonnée aux excès d?un sentiment d?impunité, d?incivisme. Or, il y a toujours des règles, des codes, des attitudes qui régissent pour le cas d?espèce le fonctionnement de la collecte des ordures. Il semble qu?une interrogation au sujet d?un tel comportement qui pollue l?espace public, le salit et le dégrade amplement soit nécessaire pour en saisir les raisons, les motifs. Une recherche est utile. Elle permettra de comprendre le phénomène et, le cas échéant, lui apporter des remèdes. Il est grand temps de dépasser le stade des invectives mutuelles, de la culpabilité réciproque, des actions routinières ou des campagnes ponctuelles. Il y a presque un mystère à lever, une ambiguïté à éliminer, un conflit latent à traiter. L?analyse sereine, voire scientifique des attitudes, de l?état d?esprit du citoyen reste peut-être une des clés de la problématique qui prévaut depuis des lustres. Autant rappeler que beaucoup de villes ont eu l?intelligence de procéder de cette manière. Comprendre d?abord, agir ensuite. Qui ne tente rien n?a rien.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)