Algérie - Revue de Presse

« Il est de notre droit d?être informés sur l?état de santé du Président »




Abdallah Djaballah ne semble pas apprécier la communication de la présidence de la République. Il trouve « anormal » qu?on cache aux Algériens « l?état réel » de la santé du Président Bouteflika, hospitalisé depuis le 26 novembre à Paris. « Le premier responsable du pays est malade et nous ne savons rien de sa situation de santé », a-t-il indiqué lors de l?ouverture de la session ordinaire de son Conseil consultatif, tenue jeudi au siège du parti, à Alger. Il estime qu?« il est de notre droit d?être informés sur l?état de santé du Président », exigeant ainsi des autorités « plus d?informations et des explications précises » à ce sujet pour mettre fin au « ouï-dire ». « La santé du Président concerne tous les Algériens », a-t-il ajouté.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)