Algérie - Revue de Presse

Ibn Zeydoun-Festival Rock?n?pop



Révélations d?une scène Cela commence timidement. Les organisateurs sont déçus qu?il n?y ait pas beaucoup de monde pour la première soirée. Ils le font entendre. Les groupes qui montent sur scène empruntent des configurations hésitantes. On pique aux autres pour combler les vides des line-up. C?est le batteur du groupe Dzaïr, parrain de la manifestation, qui se collera à presque toutes les apparitions. Dans le tas, la première soirée de mercredi fera la révélation de Mina. Etudiante à Alger, elle vient de Annaba. Ses singulières capacités vocales buteront sur le répertoire d?Alanis Morissette. Mina, la voie ample, épouse avec difficulté la flexibilité de la chanteuse canadienne. La prestation demeure d?une grande qualité. On peut la retrouver bientôt, nous apprend-elle, au Hilton, hôtel cinq étoiles à l?est de la capitale. La deuxième révélation est celle d?un groupe venant d?Oran, Dark Side. Le chanteur, là encore, étale un timbre vocal déconcertant, mais exploité de manière sauvage. On n?est pas loin des ambiances des cabarets de la banlieue oranaise. L?accompagnement musical, lui, fait défaut et manque de rigueur. Djezma (Botte) clôturera la première soirée. Le groupe, qui travaille sur l?édition de son premier album, brille par ses cordes. Ali, guitariste-soliste, et Zaki, guitariste prodige, tandem bînome à la basse électrique, soutiennent les intentions gospel-blues de Nacim le chanteur. La soirée de jeudi se fera avec Djelaz devant une salle qui se « rachète » en s?emplissant. Une prestation gospel-rock unanimement appréciée. Fuyant la guerre au Congo Brazzaville, Djelaz s?installe un moment en Côte d?Ivoire avant que la guerre n?y pose ses griffes. Il se réfugie au Niger. Djelaz traîne son talent d?une guerre à une autre à la recherche d?un producteur en temps de paix. On le retrouve les week-ends en soirée au Subcafé, restaurant à Hydra sur les hauteurs algéroises. Le répertoire de Rock?n?Pop live 1re édition a été pour une très grande part le fait de reprises des standards rock et pop anglosaxons. Souvent, les mêmes entre une formation et une autre. Deepiff, en sus de leurs compositions, qui injecteront, par l?entremise du chanteur Farès, le plus d?énergie dans l?interprétation. Des extraits de cette expérience live de Pop?n?Rock seront audibles mardi prochain sur Alger Chaîne III, entre 23h et minuit.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)