Algérie

Halilhodzic a raison d'annuler le match d'août, mais...

Halilhodzic a raison d'annuler le match d'août, mais...
Même en septembre, les joueurs ne seront pas tous compétitifs.
On peut considérer la décision prise par Vahid Halilhodzic de ne pas disputer de rencontre amicale au mois d'août sous deux angles différents. Elle possède, en effet, autant d'avantages que d'inconvénients. Si tant est qu'un match n'est jamais de trop dans un processus de construction, il y a des paramètres dont il faut tenir compte pour en déterminer l'opportunité. A ce titre, le choix de Halilhodzic est motivé et non pas improvisé, même s'il n'est pas l'idéal.
L'année dernière, il avait transformé la date d'août en une «assemblée générale» des joueurs
Il faut reconnaître au sélectionneur national un mérite, celui de la constance et de la cohérence. Il faut se rappeler, en effet, qu'à sa nomination à la tête des Verts le 1er juillet 2011, il avait refusé d'exploiter la date FIFA du mois d'août, dédiée aux matches amicaux, si ce n'est pour en faire une «assemblée générale», un rassemblement pour le regroupement de tous les internationaux susceptibles d'être convoqués afin qu'il leur explique sa méthode de travail et ce qu'il attend d'eux. En somme, en refusant encore cette année d'exploiter cette date FIFA d'août (le 15 août pour cette année), le coach ne se renie pas et reste fidèle à sa ligne de conduite.
Les joueurs ne seront pas au même niveau ; certains auront la tête aux transferts
Une ligne de conduite sous-tendue par un constat : au mois d'août, on ne peut presque pas travailler avec les joueurs. Déjà, ces derniers sont à des niveaux différents de préparation physique, puisqu'ils y en a qui reprennent avant les autres et qui auront travaillé plus que d'autres. Ne parlons pas des disparités dans les niveaux de préparation entre ceux qui évoluent dans des clubs européens et les locaux. De plus, comme chaque année à cette période, plusieurs joueurs ne seront encore pas fixés sur leur avenir et auront, donc, la tête ailleurs. Il se pourrait même qu'il y en aura qui demanderont à être dispensés du stage et du match afin de régler leurs transferts.
Jouer en plein Ramadhan avec peu d'entraînement n'est pas intéressant
De plus, la date tombe en plein mois de Ramadhan et Halilhodzic, pour être en Algérie depuis un an, sait très bien que les joueurs, surtout s'ils seront en stage en Algérie, ne renonceront pas au devoir de jeûner pour s'entraîner en pleine chaleur et disputer un match amical. Lorsqu'on sait que le 15 août correspond aux derniers jours du carême, avec, donc, la fatigue qui commence à poindre, surtout chez les joueurs locaux, on voit bien que ce n'est effectivement pas intéressant d'organiser un match qui ne motivera aucun joueur et qui, bien au contraire, risque de provoquer des blessures chez ceux qui se voudront se forcer dans le match alors qu'ils ne sont pas physiquement assez préparés.
Un match amical hors d'Algérie aurait été bénéfique
Ces arguments sont tout à fait plausibles et valables et justifient pleinement le choix de Halilhodzic de faire l'impasse sur la date FIFA du 15 août. Cependant, ce choix comporte un seul risque : celui de laisser passer une opportunité de préparer la sélection pour le match aller du dernier tour éliminatoire des qualifications pour la CAN-2013 contre la Libye. Non pas que la sélection libyenne soit un adversaire redoutable qui exige que l'on s'y prépare à coups de matches et de regroupements, mais il se trouve qu'il n'y aura plus l'occasion de faire jouer l'équipe avant la rencontre aller qui se jouera à l'extérieur, probablement hors de Libye. Comme le sélectionneur national a reconnu lui-même, après la défaite subie à Ouagadougou contre le Mali, que les Verts restent quelque peu fragiles à l'extérieur, une confrontation amicale hors Algérie, dans un pays d'Afrique du Nord, dans des conditions similaires à celles qui devraient prévaloir lors du match du début septembre face aux Libyens, aurait certainement été bénéfique.
Même en septembre, les joueurs ne seront pas tous compétitifs
Certes, la sélection de Libye n'est pas mieux lotie que la nôtre puisqu'elle envisage d'organiser un tournoi au mois de Ramadhan pour lequel elle n'a reçu la confirmation de participation d'aucune des sélections qu'elle a invitées. Autant dire qu'il y a de fortes chances que les Libyens nous affronteront sans aucun match consistant de préparation dans les jambes. Cependant, on n'est jamais trop prudent, surtout que, même les 7, 8 ou 9 septembre, les internationaux algériens ne seront pas au même niveau de préparation et de compétition (le championnat d'Algérie n'aura pas encore débuté). Gageons que Halilhodzic saura en tenir compte dans son programme de préparation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)