Algérie - Maladies et parasites agricoles

Guerrara (Ghardaia) - Protection des périmètres agricoles: Plus de 200 sangliers abattus


Guerrara (Ghardaia) - Protection des périmètres agricoles: Plus de 200 sangliers abattus




GHARDAIA - Au moins 207 sangliers ont été abattus à travers les périmètres agricoles existant dans la région de Guerrara (120 km à l’Est de Ghardaïa), lors d’une campagne organisée vendredi et samedi, a-t-on appris dimanche auprès des services de la Conservation des forêts de la wilaya.

Cette battue a été menée, dans le cadre de la mise en œuvre d’une stratégie visant la maîtrise de la surpopulation de ces bêtes, par une vingtaine de chasseurs accompagnés de leurs chiens et affiliés à l’association des chasseurs d’Alger, en collaboration avec les autorités et agriculteurs locaux selon les normes usuelles respectueuses de la biodiversité et de l'équilibre écologique, a-t-on précisé.

L’augmentation de la densité des effectifs de sangliers dans la région de Guerrara, causant des dégâts significatifs aux cultures et aux exploitations agricoles, a été à maintes reprises soulevée par les agriculteurs et la population de la région, signale la même source.

La prolifération de cette espèce inquiète de plus en plus les agriculteurs qui les considèrent comme une menace pour leurs exploitations et un risque non négligeable à l’origine de transmission de maladies aux autres animaux et à l’homme (peste porcine classique, brucellose, tuberculose, variole, fièvre aphteuse, etc.)

Selon Hadj Kada, président de la section locale de l’Union nationale des paysans algériens, cet animal s’est multiplié de manière très rapide dans la région ces dernières années, en l’absence de prédateurs et de la chasse de cette espèce.

La prolifération de ces sangliers, en plus de peser lourdement sur la rentabilité des exploitations agricoles, sont également à l’origine de dégâts matériels et de pertes de vies humaines dans des accidents de la route, a-t-il ajouté.

De son côté, le chef d’une agence de voyage estime que la présence de sangliers dans la région peut constituer une attractivité pour le développement de la chasse touristique, une filière qui, selon lui, peut générer, à l’état actuel, des recettes et des rentrées non négligeables.



NB: Modification en partie du titre de l'article par Akar Qacentina pour le rendre plus lisible

APS

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)