Algérie

Ghardaïa : Dur, le retour à l'école

Quinze établissements scolaires de Ghardaïa devront rouvrir dès aujourd'hui leurs portes aux élèves, a affirmé le directeur de l'Education de la wilaya, Yagoubi Dahdouh. Une réouverture qui intervient à la suite du nettoiement des classes de cours, tel qu'annoncé précédemment par les responsables du secteur.

Ces établissements, répartis sur quatre communes (Ghardaïa, El-Ateuf, Bounoura et Metlili), classés partiellement endommagés, «ont été expertisés par les services de Contrôle technique de construction (CTC) avant de recevoir des actions de nettoiement et de rénovation et sont prêts à recevoir les élèves dans de bonnes conditions», a-t-il précisé. Pour ce qui est des élèves des neuf établissements touchés fortement par ces intempéries (six écoles, deux collèges et un lycée), une série de mesures ont été prises notamment en vue de leur affectation temporaire sur d'autres écoles à proximité de leur résidence en leur assurant le transport, la cantine et la demi-pension pour les collégiens et lycéens, afin de leur permettre une scolarité normale pour l'ensemble des élèves touchés par cette situation», a précisé le même responsable. Vingt-quatre établissements scolaires ont été touchés par les intempéries, dont neuf fortement endommagés, a-t-il rappelé. Des dégâts qui nécessitent désormais une enveloppe financière d'un milliard de dinars. « La double vacation a été réintroduite à titre temporaire dans certaines écoles pour permettre aux élèves de poursuivre leur études avant la reconstruction de leur établissement », a souligné le directeur de l'éducation.

Le ministre de l'Education nationale, B.Benbouzid, a affirmé avant-hier, en marge de la séance plénière du Conseil de la Nation consacrée aux questions orales, que la reprise des cours est prévue bel et bien ce samedi dans la wilaya de Ghardaïa. Benbouzid a indiqué, en outre, que la réalisation de six établissements préfabriqués envisagée se fera pour un délai de 45 jours, afin d'accueillir, a-t-il dit, ces élèves dans les plus brefs délais.

Le gouvernement est décidé à mobiliser les moyens nécessaires pour résoudre tous les problèmes liés à la scolarité des 12.000 élèves de la wilaya de Ghardaïa dont les établissements scolaires ont été touchés par les récentes intempéries, avait déclaré plus tôt à Alger le ministre de l'Education. La wilaya de Ghardaïa compte une population scolarisée de 89.992 élèves, dont 43.835 écoliers, 35.421 collégiens et 10.736 lycéens. De son côté, le représentant du ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme a précisé que la réhabilitation des établissements scolaires se fera dans les meilleurs délais.

Au titre des mesures d'urgences devant être prises dans une première étape, le représentant du ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Communauté nationale à l'étranger avait, pour sa part, exprimé la disposition du ministère de la Solidarité à mettre à la disposition du secteur de l'Education nationale, dans les zones sinistrées, des bus, des fournitures scolaires et des vêtements.

Le même responsable a également évoqué les moyens matériels et humains mobilisés dans le cadre de la solidarité nationale, notamment la mobilisation de 37 psychologues pour la prise en charge des enfants et des femmes victimes des inondations.

Une campagne de sensibilisation sur la reprise des cours et les mesures prises dans le secteur de l'éducation dans les zones sinistrées a été lancée sur initiative de la direction de l'Education par le biais de la radio locale et des mosquées, a rappelé le directeur.

Par ailleurs, une équipe de psychologues spécialisée dans l'intervention d'urgence du ministère de l'Education nationale a été dépêchée sur les lieux pour mettre en place un dispositif d'accompagnement psychologique des élèves touchés par cette calamité naturelle. «Ce dispositif consiste en la formation des conseillers pédagogiques et autres psychologues du secteur de l'éducation de la wilaya de Ghardaïa sur les méthodes d'identification et d'accompagnement des élèves nécessitant une prise en charge clinique suite à ces inondations, a révélé Mme Amghar, psychologue et conseillère auprès du ministre de l'Education nationale.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)