Algérie

Ghardaïa

Ghardaïa
L'université doit jouer le rôle de locomotive du développement local et un espace de recherche scientifique en phase avec les besoins de la société, a indiqué, mardi à Ghardaïa, le secrétaire général du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.S'exprimant à l'occasion de la célébration du 10ème anniversaire de la création du pôle universitaire de Ghardaïa et de la rentrée universitaire 2015-2016, Mohamed Salah Seddik a estimé que l'université doit également former des cadres imbibés de valeurs citoyennes afin de contribuer au développement national.De son côté, le wali de Ghardaïa, Azzedine Mechri, a estimé, "impératif" d'établir une coopération entre l'université, les autorités locales, les assemblées élues et les acteurs économiques, pour faire de Ghardaïa un pôle d'excellence de développement au niveau régional.Au moins 11.600 étudiants sont inscrits dans les six instituts relevant de l'université de Ghardaïa, au titre de l'année 2015-2016, dont 3.372 nouveaux bacheliers, selon les responsables de cet établissement universitaire. Introduction de nouvelles filièresTrois nouvelles filières (français, communication et biochimie) ont été introduites dans le cursus durant cette année, a-t-on indiqué en précisant que les six instituts dispensent des formations dans 35 filières en Licence et 34 en Master, avec un encadrement pédagogique de près de 370 professeurs. Selon les mêmes responsables, la rentrée universitaire est marquée par un véritable problème de sureffectif, puisque la capacité d'accueil de l'université n'est que de quelque 5.000 places, selon les mêmes responsables qui rassurent, toutefois, que les pouvoirs publics essayent de trouver des solutions temporaires à ce problème, en attendant l'achèvement d'un nouveau pôle universitaire de 6.000 places pédagogiques et d'une résidence de 2.000 lits, en cours de réalisation. Pour relever ce défi, l'Université a aménagé quelques locaux et espaces et compte élaborer en collaboration avec les professeurs, des emplois du temps adaptés pour permettre l'accès à l'Université à l'ensemble des étudiants, a-t-on fait savoir. Inauguré durant l'année universitaire 2004-2005, l'Université de Ghardaïa accuse actuellement un déficit en structures ne permettant pas de répondre aux besoins pédagogiques et d'hébergement croissants des étudiants dont le nombre est passé de près 200 étudiants en 2004 à plus de onze mille actuellement, signale-t-on. Ce projet a pris du retard, en raison notamment de problèmes de manque d'entreprises de réalisation et de main-d'?uvre spécialisée, amenant la direction des équipements publics à répartir ce projet sur plusieurs petites entreprises locales privées. L'université de Ghardaïa a accueilli ses premiers étudiants, en tant qu'annexe de l'université d'Alger en 2004-2005, avant d'être élevée au rang de centre universitaire en 2005-2006, puis à celui d'Université en 2012. La cérémonie de la célébration du 10ème anniversaire de la création de l'Université de Ghardaïa s'est achevée par l'installation du nouveau recteur de cet établissement, Belkheir Dadda-Moussa, en remplacement de Mohamed Tahar Hallilet appelé à une fonction supérieure au ministère de tutelle.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)