Algérie

Foot


Champions league Etriqué, mais précieuxsuccès de l?USM Alger Vendredi soir, l?USM Alger a eu chaud ! Les Rouge et Noir sont passés à côté d?un faux pas qui aurait compromis leurs chances de qualification aux demi-finales de la champions league africaine. Heureusement que le Malien Diallo était là pour redresser la barre et offrir à l?USM Alger son premier succès (2-1) dans cette phase. Les Sud-Africains de Supersport n?ont pas démérité. Après un début de match très timide, les joueurs de Pitso Mosimane ont pris les choses en main au milieu de terrain. En fin de partie, le défenseur Mostue laissa apparaître sa déception en regagnant les vestiaires : « On est passé à côté d?un exploit. Notre mission n?a pas été du tout facile, surtout après l?expulsion de Mukoru. Malgré ce handicap, nous sommes parvenus à revenir au score, malheureusement nous avons cédé dans les derniers instants. » Son partenaire Kwaven abonde dans le même sens : « Nous n?avons pas su saisir notre chance lorsqu?elle s?est présentée en seconde mi-temps. Mais cela n?enlève rien au mérite de l?USM Alger qui reste une grande équipe. » Rappelons que le club sud-africain a été fondé en 1994. De son côté, le coach usmiste Nouredine Saâdi ne s?est pas montré surpris par la tournure du match « dans la mesure où on savait d?avance que ce serait extrêmement difficile de négocier ce rendez-vous face à un adversaire qui n?a pas encore bouclé sa saison, contrairement à notre équipe qui est obligée de disputer un match important de coupe d?Afrique en pleine période de préparation. Les joueurs sont fatigués. Physiquement et moralement, ils ne jouissent pas encore de leurs meilleures ressources. Malgré cela, ils se sont surpassés pour aller chercher la victoire. » Les trois points de la victoire étaient l?objectif prioritaire des camarades de Mounir Zeghdoud. Ces derniers ont difficilement terminé le match. Leurs jambes étaient lourdes et le jeu collectif laissait à désirer, même si par à-coups les Rouge et Noir ont réalisé de belles actions à l?image de Dziri et Achiou qui ont mis le feu à la défense sud-africaine au sein de laquelle le keeper Calvin Marleen a brillé de mille feux. Le jeune Deghiche en sait quelque chose, lui qui a échoué à deux reprises, au moins, devant le dernier rempart de Supersport. Ce premier succès en quarts de finale a fait du bien aux Usmistes avant d?affronter, en aller-retour, l?Espérance de Tunis, le grand favori du groupe. Analysant la partie, Bilal Dziri, encore une fois excellent et bien en jambe, dira : « Ce match, nous l?avons gagné avec nos tripes. Nous avons réalisé l?essentiel en attendant des jours meilleurs. Si nous n?avons pas montré un visage séduisant, c?est uniquement à cause de la fatigue et du manque de repos qui sont nos handicaps majeurs à l?heure actuelle. » Les Usmistes vont pouvoir souffler jusqu?au mois de septembre où ils attaqueront simultanément le championnat d?Algérie et la suite de l?aventure en coupe d?Afrique. Mustapha Aksouh et Nouredine Saâdi ont du pain sur la planche.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)