Algérie

Festival du malouf à Constantinne : Bouchama et sa troupe se distinguent


Festival du malouf à Constantinne : Bouchama et sa troupe se distinguent
L'ensemble andalou de l'artiste Badreddine Bouchama de Constantine a été désigné, samedi soir, meilleure troupe de la 6ème édition du festival culturel national du malouf, remportant ainsi le 1er prix.
Le deuxième prix a été décerné à Association "El Fan Oual Adab" de Blida, alors que l'Association constantinoise pour le patrimoine musical s'est classée 3ème.
Les trois associations lauréates qui ont respectivement remporté 400 mille, 300 mille et 200 mille dinars récompensant les vainqueurs, se sont ainsi qualifiées pour participer au prochain festival international du malouf, prévu en octobre prochain à Constantine, a rappelé le jury constitué de cinq chouyoukh connus sur la scène artistique nationale et locale.
L'annonce des résultats de ce festival national du malouf organisé sous forme de concours s'est déroulée pendant l'exécution de morceaux de noubas maya et sika inspirés des genres Hawzi et Mahjouz, respectivement interprétés par l'association "Maqam" et par la troupe de l'artiste Salim Fergani de Constantine.
Ce fut tout d'abord l'association "Maqam" de Constantine qui, évoluant hors concours, a forcé le respect du public, particulièrement nombreux, par un couplet de Bachraf dil, suivi de trois m'saddar, "Ya nadim, qad ata oua ja waqt al fardja", puis "Nachara Essabah badiah" et "Ya nadim, antabih oua astabchar".
L'assistance a également salué les prouesses de cette association, lauréate de la 5ème édition du festival culturel national du malouf de Constantine. Elle a réservé un bel accueil au Dardj "Nour assabah", le M'chaghal "Ya Saqi la taghfal", les deux insiraf "Ya saqi asqi habibi" et "Ya nadim alleilou walla" et enfin lakhlass "Saffat al Bakhanis".
Le Cheikh Salim Fergani, fils du cheikh hadj Mohamed Tahar Fergani, maître sans conteste du malouf constantinois, a préféré interpréter des mouachahat et des extraits de la nouba sika inspirés du Hawzi et du mahjouz du malouf constantinois.
"Ana al mamhoune belghram", "jamalou la youssaf kaannahou hosn Youssouf", "Hilal bane" , "Ya Ghosn An fnaqaa"'ainsi qu'un couplet du mahjouz, ont clôturé ce 6ème festival national du malouf qui a été une réussite, de l'avis des observateurs de la scène musicale constantinoise.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Bravo aux lauréats même s'il y a eu complaisance de la part du jury selon des informations de bouches à oreilles qui me sont arrivées. IL y a eu aussi un événement majeur dans la citadelle du malouf sur la nouba sika de ensemble du Club artistique, scientifique et culturel de la ville de Skikda . Composée par son chef d'orchestre et qui n'a pas eu d'égards par le jury. Un prix spécial aurait été souhaitable.
MOUATS HAFID - retraité - SKIKDA, Algérie

19/07/2012 - 36202

Commentaires