Algérie

Festival de musique moderne d?Oran


Une aubaine pour les jeunes talents Des troupes musicales de 16 wilayas ont pris part à la quinzième édition du Festival national de la musique moderne. Cette manifestation, habituellement organisée à Oran sous l?égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, l?une des rares à être instituée, a été initiée en 1979 pour permettre l?éclosion de nouveaux talents exerçant au sein des maisons de jeunes. Ces structures de jeunesse étaient généreusement dotées de matériel de musique. Les participants sont sélectionnés sur la base d?un concours et ce sont à chaque fois les meilleures troupes de chaque wilaya qui gagnent un ticket d?accès au théâtre de Verdure d?Oran, lieu du déroulement des festivités. Annuel au départ, ce festival a finalement été réduit à une édition tous les deux ans. Même ainsi, il n?a pas été fidèle au rendez-vous et l?édition de 2002 n?a pas eu lieu. Cette année, une limite d?âge a été fixée. « C?est pour éliminer les groupes professionnels ou semi-professionnels, la vocation de ce festival étant plutôt de permettre l?émergence de nouveaux talents en les encourageant », explique M. Yassine, directeur du Centre d?information et d?animation de jeunes (CIAJ) qui rappelle que cette rencontre des jeunes talents est sanctionnée par un prix de la meilleure formation musicale. Attention, talents ! Un jury formé de musiciens reconnus est déjà mis en place en attendant l?arrivée des délégations qui viendront cette année de Relizane, Tiaret, Béchar, Guelma, Béjaïa, Aïn Témouchent, Illizi, Tamanrasset, etc. « Nous avons parfois affaire à des troupes d?un niveau très appréciable », atteste un ancien musicien, membre du jury qui retient encore en mémoire « un groupe d?Oran lauréat au tout début du festival et, plus tard, une troupe de Béjaïa qui a fait une belle prestation en introduisant des cuivres ». Dimanche après-midi, la troupe d?Oum El Bouaghi est la première à être annoncée. Une équipe de la DJS est déjà sur place au lycée Fellaoucène pour l?accueillir. Les jeunes musiciens seront tous hébergés dans cet internat d?El Barki et, en contrepartie des prestations qu?ils devront assurer devant le public, des excursions seront organisées à leur profit afin de leur permettre de se familiariser avec la ville et ses stations balnéaires. « Le festival a également un but touristique », explique-t-on au sein de la DJS qui chapeaute l?organisation du plus vieux festival musical en mettant à sa disposition toute une équipe ainsi que des moyens logistiques. Aussi, sans doute en voulant satisfaire un public attendu pour ces soirées estivales, les organisateurs ont également introduit en deuxième partie de soirée des galas avec les jeunes stars de la chanson raï.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)