Algérie

4 500 familles relogées, l'opération se poursuivra après le Ramadhan

4 500 familles relogées, l'opération se poursuivra après le Ramadhan
Entamée début juin, l'opération de distribution graduelle de 45 000 logements dans la wilaya d'Alger a déjà touché quelque 4 500 familles et qui s'est déroulée dans le calme, sera poursuivie après le mois de Ramadhan.Attendu depuis plusieurs années par une population vivant souvent dans la précarité d'habitations d'urgence ou de quartiers insalubres, le recasement à Alger a débuté le 21 juin à la cité des 3 216 logements de Chaïbia, dans la commune d'Ouled Chebel, à l'extrême sud de la wilaya. La cité de Chaïbia, dotée de toutes les commodités, avait accueilli ses premiers locataires parmi les habitants des bidonvilles, qui occupaient jusqu'ici des terrains destinés à des projets en souffrance à Ouled Chebel, Birtouta, Birkhadem et Zéralda, et El-Maqaria, suivant les priorités de la wilaya. L'éradication de ces baraques permettra de relancer les travaux de la ligne ferroviaire Zéralda-Birtouta et du stade communal de Birkhadem, mais elle à d'ores et déjà rendu possible la pose de la première pierre, samedi à El Maqaria, dans la circonscription de Hussein Dey, du nouveau siège du ministère des Affaires religieuses et des Waqfs. Conçu comme un «centre de rayonnement spirituel et civilisationnel», ce nouveau siège s'étendra sur une superficie de 25 798 m2 et comprendra 11 salles de réunion, une salle de prière et un parking pour 200 voitures. Le projet a été confié à une entreprise espagnole qui s'est engagée pour un délai de livraison de 21 mois contre un financement à hauteur de 2,199 milliards de DA. La cité Chaïbia, qui a été occupée dans sa totalité à travers quatre opérations de relogement, a également reçu des familles issues des chalets de Bordj El-Kiffan et des immeubles menaçant ruine (IMR) de plusieurs communes du centre-ville de la capitale, comme Sidi M'hamed, El Madania et Mohamed Belouizdad. Pour plus de commodités, l'Etablissement de transport urbain et suburbain de la ville d'Alger (Etusa) a annoncé vendredi la création de trois lignes permettant aux locataires de la cité des 3 216 logements de relier leurs communes d'origine: Chaïbia-Aïn Bénian, Chaïbia-Place des Martyrs (Basse-Casbah) et Chaïbia-El Harrach. Le recasement avant le Ramadhan a été achevé jeudi dans la commune de Heuraoua, à l'extrême est de la wilaya d'Alger. Au moment où l'équipe nationale de football affrontait la Corée à la Coupe du monde au Brésil, 1 286 familles s'installaient à la nouvelle cité des 1 430 logements. Ces familles sont pour la plupart issues des sites de chalets des communes de Heuraoua, Réghaïa, Rouiba et Aïn Taya ainsi que des bidonvilles de Heuraoua et Oued Koreiche (La Carrière). Le déménagement de ces 4 500 familles à Oued Chebel et Heuraoua s'est déroulé dans le calme, a-t-on constaté. 100 000 DA pour le déménagement de chaque famille Les opérations de relogement se poursuivront après le mois de Ramadhan, qui a débuté dimanche en Algérie, parallèlement à la réception progressive de projets de logements dotés de toutes les servitudes publiques, à raison d'une opération tous les deux mois, selon la wilaya. Les déménagements, avec la mobilisation d'agents, de camions et de bus, se font aux frais de la wilaya. Le coût du déménagement d'une seule famille revient à 100 000 DA. Une enveloppe de 300 millions de DA a été inscrite au budget supplémentaire (BS) 2014 de la wilaya. La wilaya d'Alger dispose d'un programme de résorption de l'habitat précaire doté de 84 000 logements, dont 25 000 sont en cours de distribution et 11 000 devant être réceptionnés avant la fin 2014. En outre, les responsables de la wilaya d'Alger veulent éliminer complètement les bidonvilles dans la capitale et les habitations précaires estimées 72 000 dont 16 000 dans les anciennes fermes coloniales, transformées en habitations. Les bénéficiaires de ce programme, selon les précisions du wali Abdelkader Zoukh, sont les habitants des IMR, des bidonvilles, des chalets ainsi que les familles souffrant de la promiscuité ou logeant dans des caves et sur les terrasses des immeubles. La dernière opération de cette ampleur a été réalisée à Alger en 2010 et a porté sur la distribution d'environ 12 000 logements sociaux locatifs aux familles issues notamment des bidonvilles d'Oued Koriche, de La Casbah, Hydra, El Madania et Ben Aknoun.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)