Algérie

Entre rumeurs et réalité

Aucune opération d'attribution de logements sociaux n'est programmée pour les prochains mois à Constantine, contrairement aux rumeurs persistantes ces derniers jours. Et l'on devine, bien sûr, la principale raison qui n'est autre que l'organisation de l'élection présidentielle devant se dérouler le 9 avril prochain. Des sources proches des services de la daïra de Constantine indiquent, par ailleurs, qu'il ne peut y avoir d'opération d'attribution de logements sans que ces mêmes services ne soient saisis au préalable par la wilaya. « Une telle opération ne peut être lancée que par le wali de Constantine qui, lui seul, a la qualité de saisir par arrêté la commission de daïra, mais pour le moment, aucun arrêté dans ce sens n'a été destiné aux services de la daïra », précise la même source.Les rumeurs colportées, annonçant une imminente distribution de logements, ont eu l'effet de faire monter d'un cran la pression. En cette période hivernale, les habitants des bâtisses menaçant ruine sont les premiers à être en alerte. Recensés à plusieurs reprises, ils sont nombreux à espérer une issue heureuse à leur calvaire. Les services de la daïra comptent plus de 80 000 dossiers de demandes de logement social. L'opération d'assainissement de ces dossiers a permis de régulariser quelque 1 000 demandes. Selon nos sources, cette opération tend à éliminer le double emploi, les demandes « approchées », c'est-à-dire émanant de personnes proches, et celles de personnes ne résidant pas à Constantine.Par ailleurs, plus de 3 600 demandeurs ont déjà fait l'objet d'enquêtes. L'OPGI a annoncé récemment que le nombre de logements sociaux achevés disponibles à la fin 2008, avoisine les 7 000 dans la wilaya pour un programme global d'environ 12 000 logements. Parmi ces derniers, et en ce qui concerne particulièrement la commune de Constantine, 273 sont déjà viabilisés et notifiés, autrement dit, ils sont tout à fait prêts à être attribués.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)