Algérie

Entre habitués et détracteurs : « Souk L'arbâa », ou les effets collatéraux d'un marché

Des senteurs, des couleurs, des bruits, des images... C'est un univers très particulier qui entoure le marché hebdomadaire du mercredi de Maraval ou « Souk L'arbâa ». Mais nombre d'habitants du quartier ne le voient pas d'un bon ?il.

C'est un festival de couleurs et d'odeurs qui accueille les passants, chaque semaine à Maraval, pour le fameux marché du mercredi, « Souk L'arbâa ». Il fut un temps où l'on dénombrait de nombreux marchés de ce genre, tous aussi grands, quasiment un par jour de la semaine. Chaque quartier avait son grand marché. Mais petit à petit, ceux-ci ont disparu ou ont perdu de l'ampleur. Ce qui explique peut-être la surcharge que connaît « Souk L'arbâa ».

En franchissant le « seuil » du marché, vous entrez dans un autre monde. Un peu comme dans une caverne d'Ali Baba, qui regorge de merveilles en tous genres. On ne peut pas repartir sans avoir acheté une bricole que l'on n'avait pas prévue ! Dépensiers, s'abstenir ! Certains y viennent même sans but précis, juste pour regarder, se promener, et pourquoi pas se laisser tenter.

En arrivant sur les lieux, on est frappé par la diversité des articles vendus, mais aussi -et surtout- par le nombre incroyable de vendeurs. Qui peut dire combien il y en a ? Le défi est de faire le tour du marché en une matinée ! Mieux vaut venir tôt, pour éviter la foule, et la chaleur. Dès 9 heures, c'est sous un soleil de plomb qu'il faudra affronter les myriades de vendeurs.

Pas un brin d'ombre ne vient rafraîchir cette atmosphère étouffante. Et les femmes, ce sont surtout elles qui font les courses, se bousculent pour être sûres de ne pas manquer une bonne affaire ! Des clients de toutes origines sociales se mélangent, des plus modestes aux plus aisés, même si certains auront plus de mal à l'avouer. Pour un sociologue, c'est un bon échantillon de la population.



Vue...aérienne

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)