Algérie

Energies renouvelables: Les pouvoirs publics accordent "un intérêt soutenu" à la réussite du projet Solar 1.000 MW

Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab a affirmé, samedi à Laghouat, que les pouvoirs publics accordaient "un intérêt soutenu" à la réussite du projet Solar 1.000 MW pour la production l'électricité à partir de l'énergie solaire.Lors d'une journée d'information sur la promotion du contenu local dans le cadre de cet ambitieux projet, le ministre a fait état de la disponibilité de tous les moyens nécessaires à l'installation de centrales photovoltaïques en Algérie, généralement de fabrication locale, soulignant l'importance des postes d'emplois pouvant être créés grâce à ce projet qui permettra d'augmenter la part des énergies propres dans le mix énergétique national.
A cette occasion, le ministre a appelé les entreprises locales, publiques et privées, à participer activement à ce projet, le cahier des charges imposant aux investisseurs d'adopter un taux d'intégration nationale, ce qui permettra d'encourager, de promouvoir et de renforcer le tissu industriel de la wilaya, de créer des opportunités d'emplois supplémentaires et d'élargir le portefeuille des projets des industriels locaux activant dans les énergies renouvelables.
L'Algérie est en train d'élaborer un nouveau modèle économique basé sur la science et la connaissance, qui aura entre autres supports la transition énergétique, a-t-il ajouté.
La politique d'intégration nationale figure parmi les priorités des pouvoirs publics, a souligné M. Arkab, ajoutant que les entreprises publiques et privées sont appelées à redoubler d'efforts pour améliorer les capacités de production et l'efficacité en vue de promouvoir la production nationale et de réduire le volume des importations.
Le ministre a mis l'accent sur la nécessité d'appuyer le contenu local pour développer les capacités nationales industrielles et assurer le matériel et les intrants de manière à assurer une intégration complémentaire pour le développement des énergies nouvelles et renouvelables, en faisant appel aux universités, aux centres de recherche, aux start-up et aux petites et moyennes entreprises.
Pour concrétiser cette démarche, M. Arkab a rappelé que l'Algérie disposait d'un grand potentiel en ressources d'énergies renouvelables, notamment l'énergie solaire, ce qui exige leur valorisation en tant que source de croissance économique et de développement durable, pour répondre à la demande croissante sur l'énergie.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)