Algérie

En attendant la grande lessive à l’OPGI d’Oran

Le directeur des Ressources humaines relevé de ses fonctions La «toilette» semble avoir commencé au niveau de l’Office Public de la Gestion immobilière d’Oran après le limogeage du directeur des ressources humaines, lors d’un Conseil de direction qui s’est tenu, récemment, au siège de la direction générale de l’office. Selon une source responsable au niveau de l’OPGI d’Oran, cette mesure extrême a été décidée suite aux «désordres» constatés à tous les niveaux de gestion de cette structure qui aurait souffert d’une absence d’organisation. Les raisons de ce limogeage sont imputables à un anachronisme dans la gestion après évaluation faite par le conseil d’administration. Le dépoussiérage est, bel et bien, entamé à l’OPGI d’Oran pour ne pas dire le rouleau compresseur. Ce sont, aujourd’hui, d’autres cadres qui sont sur la sellette, pour avoir failli à leurs responsabilités, comme l’indique une source responsable qui a préféré garder l’anonymat. On apprend, par ailleurs, que le directeur général de l’OPGI d’Oran vient de procéder à l’incinération de cachets dont le nombre était injustifié ainsi que de quittances qui constituaient, à ses yeux, un danger permanent, en terme de gestion des agences. Il est aussi question de l’installation d’une nouvelle forme de gestion, avec plus de fiabilité, plus d’efficience et avec moins de risque. Avec à la clef un système entièrement informatisé pour les contrats de location destiné à réduire à l’essentiel le trafic des arrêtés. Le nouveau modèle de contrat de location, assure t- on de même source, sera soumis, désormais, à enregistrement aux impôts. Les jours à venir seront riches en révélations, avons-nous appris. Bensalem B.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)