Algérie

Elle fait les affaires de l’ennemi sioniste

Une guerre palestino-palestinienne de facto Les affrontements interpalestiniens semblent apprécier la géographie de leurs territoires occupés par l’ennemi sioniste: lorsque le Hamas lance une attaque dans son bastion de Gaza, son rival, le Fatah réplique en Cisjordanie, où il tient le haut du pavé. Le scénario s’est, encore, vérifié ce week-end quand des miliciens du Fatah ont blessé par balles deux partisans du Hamas et enlevé le maire-adjoint, du Hamas également, de Naplouse. Une réponse semble-t-il à la mort à Gaza du colonel Mohammed Ghayeb, chef pro-Fatah de la Sécurité préventive pour le nord de la Bande de Gaza, et de sept de ses hommes, tous tués jeudi par des combattants du Mouvement de la résistance islamique. En Cisjordanie, le Fatah a recours à de nouvelles tactiques, comme l’enlèvement de responsables et des fusillades contre des sympathisants du Hamas, pour tenter d’intimider le mouvement islamiste.Les ravisseurs du maire-adjoint de Naplouse, Mahdi al-Khamali, ont diffusé dimanche une vidéo montrant l’otage encadré par des hommes armés, une scène familière en Irak mais qui constitue une première dans les Territoires palestiniens. Toute attaque à Gaza entraînera des représailles en Cisjordanie, avertit un des combattants sur les images. L’occupation «arrange» le Fatah Les zones d’influence respectives du Hamas et du Fatah sont liées au déploiement de l’armée israélienne. Les Israéliens se sont retirés de la Bande de Gaza en septembre 2005, permettant au Hamas de se renforcer mais l’Etat hébreu contrôle la Cisjordanie, où il a affaibli le Hamas en procédant à des arrestations. Ce qui arrange les affaires du Fatah. Depuis sa victoire aux élections législatives du 25 janvier 2006, le Hamas a lourdement investi dans la Force exécutive, son unité paramilitaire à Gaza: des millions de dollars, provenant essentiellement de l’Iran. Mahmoud Abbas l’a déclarée samedi hors-la-loi. Le Hamas a répliqué en annonçant qu’il doublerait ses effectifs.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)