Algérie

6e édition du festival international Dimajazz


This is jazz ! Le festival Dimajazz est de retour ! Le théâtre régional de Constantine va encore une fois être témoin d?inoubliables soirées dédiées à la musique jazz, au grand bonheur des amoureux de cette musique qui transcende les frontières, ne s?encombrant d?aucune limite, où l?improvisation est érigée en règle, alors que le génie et la créativité sont les seuls moteurs des jazzmen qui vont se relayer toute la semaine sur les planches du théâtre constantinois. C?est dans cette optique que l?ouverture de la 6e édition s?est voulue novatrice. En effet, les habitués du festival ont eu à découvrir hier soir les sons d?une nouvelle fusion, fruit d?une collaboration active entre deux tendances. Le jazz à travers le groupe constantinois Sinoudj et le malouf dont le cheikh Salim Fergani a été le digne représentant. Ce projet ou cette fusion qui porte le nom Coudiat El Aty est la preuve que seul le jazz incite à ce jour à l?audace, surtout que le malouf a de tout temps souffert du conservatisme abusif de ses maîtres. La fusion de Coudiat El Aty est une réponse aux sceptiques et c?est la preuve que l?ouverture du malouf sur d?autres tendances ou musiques ne peut qu?être bénéfique. Be-bop et gospel pour la soirée Ce soir, le public aura rendez-vous avec la création. En effet, le festival accueillera en première le groupe Madar, pur produit des formations et rendez-vous pédagogiques initiés par l?association Limma durant les dernières années. Les membres de cette formation, fortement inspirés par les précédentes éditions, essaieront de marquer de leur empreinte leur passage parmi les professionnels. Les jeunes de Madar auront un défi à relever et peuvent inspirer par leur expérience d?autres talents en herbe. Le v?u de tous et le but du festival restent la création d?une véritable scène jazz algérienne. Les jeunes Algériens laisseront place à la formation franco-espagnole Jazzpel qui, comme son nom l?indique, est versée dans le gospel. Une tendance nouvelle dans le festival qui dénote de l?ouverture qui a de tout temps caractérisé cet événement. La voix de Rachel Ratsizafy ne laissera personne indifférent. Le saxophoniste Esaie Cid ainsi que le batteur Chendelier Stephane seront là pour l?accompagner et nous faire surfer entre be-bop et cool funk.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)