Algérie

26e anniversaire de la mort de Boussouf : Hommage rendu au martyr



26e anniversaire de la mort de Boussouf : Hommage rendu au martyr
En commémoration du 26e anniversaire de la mort de Abdelhafid Boussouf qui coïncide avec le 31 décembre, la wilaya de Mila a rendu tout au long de cette semaine un vibrant hommage à ce grand martyr de la cause nationale.
Plusieurs manifestations retraçant le parcours retentissant et les faits d’armes de ce combattant hors pair ont été retenues par les organisateurs. Après une halte de recueillement devant l’immense stèle commémorative du chahid au jardin public de Mila, les autorités civiles et militaires se sont rendues au musée du Moudjahid où ils ont suivi avec un intérêt particulier une exposition d’ouvrages historiques et de photos sur l’itinéraire révolutionnaire de Abdelhafid Boussouf et ses compagnons de gloire. Une conférence marquant cet événement a été animée par le docteur Abdelkrim Bousafsaf. « Du temps où il a été à la tête du MALG, entre 1956 et 1961, Boussouf a contribué à la formation de 900 opérateurs de transmissions et 50 aviateurs algériens dont des pilotes de MIG 15 et 17 », rapporte-t-on. D’autres témoignages lui attribuent le lancement de la première opération de transmission de longue portée par radio et le transport par camion d’un gigantesque appareil de radio depuis Dar El Beïda jusqu’aux frontières marocaines. Militant de la première heure et entièrement acquis au service de l’armement et du renseignement, Boussouf a su mettre en place un système efficace qui a permis au commandement de la Révolution d’accéder à tous les détails sur l’ennemi. Au plan sportif, rappelons que la 12e édition du tournoi national Abdelhafid Boussouf de hand-ball féminin, catégorie seniors, organisée par la DJS du 22 au 26 décembre, a vu l’équipe nationale juniors ravir la première place devant respectivement les clubs de Sidi Bel Abbès, de l’université de Annaba et de Aïn Oulmène.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Regarde cet homme comme il est vaillant.” Abane était content de travailler avec des hommes comme Boussouf. Il ne savait pas qu’il tenait entre les mains la photo de son futur assassin… • C’est son bourreau. Les trois B, Ben Tobbal, Belkacem et Boussouf ont décidé de son élimination. Soit la prison, soit la mort. Boussouf était franc, il savait qu’il allait le tuer. Les autres faisaient semblant de ne pas le savoir. Ils souffraient d’un grand complexe d’infériorité par rapport à Abane.
tom tounci - paris
11/09/2010 - 6493

Commentaires

Espece de peti ignard,cet espace est trop court pour rafraichir tes connaissances en histoire d'Algerie.C'est Abane Ramdane,victime d'un guet-apens sordide et ignoble monte par ton valeureux Boussouf que tu appelles traitre ?L'architecte du congres de la Soummam?Celui qui a donne son premier croquis a l'etat Algerien? Honte a toi qui travestis l'histoire,l'histoire finira toujours par denoncer les imposteurs,les "liquideurs de la revolution"comme tu les appelles,ces hyennes qui ont trahi l'ideal de la revolution qui etait si cher a des hommes comme Abane sont helas devenus les heros a qui on rend hommage dans un pays de cocagne ou les valeurs sont inversees ou le mecreant se fait ange!
Jerrian Dafou - Perpet les Oies
23/12/2007 - 716

Commentaires

Donc d'apres tes connaissances de l'histoire d'Algerie Abane RAmdhane etait un traitre?Honte a vous!c'est pour cela que le vaillant liquidateurBoussouf,le nettoyeur de la revolution s'est charge de l'eliminer de la maniere la plus ignoble,la plus lache,alors qu'en face de lui il a toujours courbe l'echine ?La perfidie et l'hypocrisie des arabes a toujours eu raison du franc-parler et du zele Kabyle helas!Laisse-moi rafraichir tes connaissances en histoire de la revolution espece de petit ignard:C'est Abane qui a ete l'architecte du congres de la Soumam,qui a lance les bases d'un gouvernement et d'une armee nationale dont les plus valeureux colonels n'etait autres que ces berberes que vous tenez tant a rayer des pages de l'histoire d'Algerie!C'est Abane qui a denonce le comportement de certains "dirigeants de la revolution" dont ton heros Boussouf, attitude empruntee directement aux dictateurs orientaux,qui cultivaient le culte de la personnalite et qui voulaient s'octroyer la revolution Algerienne a eux seuls!Abane derangeait par sa franchise,son devouement contre vents et marrees et son comportement colerique a l'egard des "hyennes de la revolution",mais il avait aussi le coeur grand et n'avait comme priorite que la liberation du peuple Algerien du joug colonial et ne cessait de rendre hommage a ce meme peuple qui s'est battu jusqu'au bout.Cessons donc de travestir l'histoire car l'histoire rattrappe toujours ceux qui s'entetent a la deguiser.La guerre d'Algerie a ete certes l'exploit du peuple Algerien qui lui a redonne sa liberte et sa dignite ainsi que sa place parmis les autres peuples mais cette periode a connu ses taches indelebiles dont Boussouf a ete l'un des artisans!
Jerrian Dafou - Perpet les Oies
23/12/2007 - 714

Commentaires

Detrompes toi Anthropos , sauf si tu trouves que l'éxecution des lâches traitres de notre glorieux peuple est une opération de liquidation et d'assassinats politiques, alors, je te dis VIVE NOS GLORIEUX LIQUIDATEURS !
Auguste66 - Fonctionnaire
06/05/2007 - 79

Commentaires

Il est très important de glorofier nos héros nationaux. Cependant, par devoir envers l'histoire, vous auriez pu ajouter les assassinats politique et les liquidation qui ont été commandées par la même personne !!!!!!
Anthropos - Etudiant
09/01/2007 - 31

Commentaires