Algérie

Du nouveau pour les diabétiques: Prendre de l'insuline sans injection

Une autre manière de prendre l'insuline, c'est le souhait de tous les diabétiques insulino-dépendant, qui sont obligés de se piquer plusieurs fois par jour pour s'injecter l'insuline. Ce qui était jusque là un rêve s'est transformé, grâce aux recherches dans le domaine médical, en une réalité qui va soulager, par conséquent, des millions de malades diabétiques. Le «Oral-Lyn» ou Oral-Recosulin est le nouveau produit qui sera commercialisé d'ici la fin de l'année en Algérie et qui consiste à administrer l'insuline par voie orale (inhalation). L'injection sous-cutanée de l'insuline peut être remplacée par «Oral-Recosulin» sur avis médical. Pour faire connaître ce nouveau système d'administrer l'insuline, les laboratoires Continental Pharm et Generix Biotecnologie ont organisé, lundi soir, une conférence à l'hôtel Royal, intitulée «l'insuline Oral Spray, Oral-Lyn pour le traitement du diabète et IGT, animée par, M. Jaime A.Davidson, professeur en médecine, division d'endocrinologie à l'université de Texas Southwestern Medical School et aussi président du WorldWide Diabètes. Pour ce spécialiste, venu pour expliquer ce nouveau moyen de prendre l'insuline, le Oral-Lyn, peut être recommandé pour tous les malades atteint du diabète mais sa prescription revient au médecin traitant, qui est le seul habilité à mettre le malade sous insuline par voie orale. Comment utiliser le nouveau système Oral-Recosulin et combien d'unités faut-il prendre ? Le professeur Davidson explique que le système Recosulin qui peut être un traitement complémentaire, est basé sur un liquide à formulation aérosol qui est administré par un dispositif qui permet la livraison efficace de l'insuline, à haute vitesse dans la cavité buccale. Concernant le dosage du Recosulin, le professeur souligne que le pulvérisateur du produit délivre une unité d'insuline par activation et une unité de Recosulin est égale à une unité d'insuline Prandial injectable. Il affirme, cependant, que le mixage entre l'injection sous-cutanée et par voie oral est possible chez les patients diabétiques de type 2. Pour les diabétiques de type 1, les expériences ont montré que l'insuline Oral-Lyn atomiseur est au moins aussi efficace que la thérapie régulière d'insuline chez ce genre de patients qui prennent deux fois par jour l'insuline basique NPH. Le nouveau produit est généralement bien toléré et semble être sûr. Reste que la conversion entre les deux système (sous-cutanée et oral) ne se fait pas par alternance et cela prend un certain temps pour trouver la dose appropriée.

 Comment sera commercialisé ce produit et à quel prix ? Le président directeur général de Continental Pharm en Algérie, M. Benhalima, affirme que le nouveau produit est livré actuellement au contrôle et vérification par les services de contrôle. Il sera donc commercialisé au niveau des officines d'ici la fin de l'année avec une légère différence de prix par rapport à l'insuline injectable. Quant à la production de Oral-Lyn, elle se fera au niveau local par le laboratoire qui a l'exclusivité du marché.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)