Algérie

Des projets et des attentes

Des projets et des attentes
La commune d'Ath Laâziz, d'une superficie de 40 km2 (4002 ha), est située au nord du chef-lieu de wilaya de Bouira. Sa population est de 14 272 âmes, selon le recensement de 2008, avec une de densité de 357 h/km2. Région montagneuse, les terrains du domaine public sont peu nombreux et quasiment tous accidentés, ce qui a provoqué beaucoup de glissements de terrains à la suite des dernières pluies. La réception d'une aire de jeux récemment construite a même été annulée. Le foncier est un vrai casse-tête pour les élus locaux. Le budget primitif pour l'année 2009 se chiffre à 3,6 milliards de centimes et pour une commune presque sans chef-lieu, cela est insignifiant. Notons que les recettes de la commune s'élèvent à 2 % du budget global. Les différents projets inscrits ne suffiront pas pour répondre aux besoins urgents et nombreux de la population.Même si le P/APC M. Zaïdi, reste optimiste quant au règlement à long terme des problèmes épineux tel l'AEP, dont un projet de raccordement se fera à partir du barrage de Tilesdit, via les réservoirs de Draâ Lekhmis. Avec ce projet, le maire promet de l'eau 24h/24h. En outre, le revêtement des chemins de wilaya (CW) et des chemins vicinaux (25 km) en béton bitumineux, serait une question de quelques semaines selon le P/APC. Or, les citoyens du village Ikheddachen ont procédé la semaine dernière à la fermeture du siège de l'APC pour cause de retard dans les travaux (entamés en 2006) de la route de leur village. Le premier magistrat de la commune confirmera cela et nous expliquera que ce tronçon de route de 6,2 km reliant Ifudiyen à Ikheddachen était en cours de réalisation par tranches, depuis 2006.Mais, maintenant que le projet est devenu sectoriel, il est pris en charge par la DTP avec une enveloppe de 5 milliards de centimes supplémentaires, et sera incessamment achevé. Il est utile de rappeler que plusieurs projets ont pris du retard dans la réalisation, quand ce n'est pas carrément un arrêt ; comme c'est le cas du bitumage de la route reliant la RN5 au chef-lieu et passant par Bezzit-bas, dont les travaux réalisés à 1/3 se sont retrouvés bloqués, après la dissolution de l'entreprise réalisatrice, suite à un différend entre les associés. Le retard est dû parfois au fait que la Sonelgaz n'a pas branché l'électricité aux immeubles tels les 40 locaux commerciaux et les 50 logements sociaux constatés lors de la visite du wali, le 22 janvier dernier, et dont les bénéficiaires attendent toujours qui, un local pour exercer son activité, qui un toit pour s'abriter.D'autre part, un permis de lotir est en cours d'achèvement pour le quartier de la cité des 50 Logements évolutifs, dont les terrains annexes seront vendus.La commune a bénéficié également d'un projet de 50 logements sociaux, dont le choix du terrain est en cours. Il est à noter que parmi les 40 locaux commerciaux récemment inaugurés, seulement cinq ont été attribués à cause de la bureaucratie.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)