Algérie

Début de la vente des billets : Affrontements entre supporters et forces de l'ordre

Début de la vente des billets : Affrontements entre supporters et forces de l'ordre
Belhadja (directeur OPOW Blida) : «L'opération se poursuivra jusqu'à ce samedi»
Ce match Algérie-Libye commence à drainer la grande foule. Chez le public algérien, l'engouement commence à croître. La victoire des Verts, lors du match aller qui s'est déroulé à Casablanca, semble avoir galvanisé les supporters, surtout que le match de demain est l'ultime test avant la phase finale de la CAN. De ce fait, de nombreux supporters ont tenu à marquer leur présencen au stade Tchaker, dans le but de soutenir les Verts. Ainsi, ils étaient très nombreux, hier, à être présents au stade Mustapha-Tchaker de Blida pour essayer de se procurer un billet d'accès, dès le début de l'opération de vente. Malheureusement, les choses ne sont pas allées dans le bon sens, dans la mesure où on a enregistré des débordements à l'occasion de cette opération. Des dérapages qu'on pouvait tout de même éviter.
Les premiers supporters arrivés à 5h
Les premiers supporters de l'Equipe nationale sont arrivés devant le stade aux environs de 5h du matin. Ils affluaient en provenance de plusieurs des wilayas du centre, comme Aïn Defla, Chlef, Oran et même Tiaret. Leur seul souci était de trouver un moyen pour obtenir le fameux ticket d'accès au stade, dimanche, pour encourager les Verts.
L'opération a déduté à 9h
Au fur et à mesure que le temps passe, le nombre des supporters commençait à grandir. Ils ne cessaient d'envahir la ville des Roses et son stade mythique. Vers 9h, le nombre des inconditionnels était tellement important que les organisateurs, notamment les responsables du stade, ont pris la décision d'entamer l'opération de vente des billets, pour ne pas avoir trop de monde aux alentours du stade. Au départ, le coup d'envoi de cette opération était prévu à 10h, mais face à cette situation, les organisateurs ont préféré l'avancer pour éviter l'anarchie.
3 guichets seulement ouverts au départ
Dès le début de l'opération de vente, les organisateurs ont procédé à l'ouverture de trois guichets seulement. Cela a provoqué une certaine colère chez les supporters, notamment ceux qui étaient venus des autres wilayas. Face à leur nombre impressionnant, il fallait que toutes les dispositions soient prises.
Avec toute cette colère qui a commencé chez les supporters, il fallait s'attendre au pire. Certaines personnes s'impatientaient, ce qui a, tout d'abord, déclenché des affrontements entre les supporters. Devant cette situation, les forces de l'ordre sont intervenues pour essayer de calmer les esprits. Par la suite, ces affrontements ont touché aussi les forces de l'ordre, mais cela n'a été que de courte durée, puisque ces derniers ont su comment calmer leurs ardeurs en maîtrisant la situation. Il faut, aussi, signaler que des groupes de malfaiteurs ont profité de ce climat tendu pour semer la terreur chez les inconditionnels des Verts.
D'autres guichets ouverts par la suite
A ce moment-là, les organisateurs ont procédé à l'ouverture d'autres guichets afin d'apaiser les esprits et en finir avec la vente des billets, le plus tôt possible. Les supporters ont profité de cette occasion pour acquérir le fameux sésame de dimanche, afin de fêter avec les camarades de Guedioura la qualification.
1 billet pour chaque personne
Alors qu'au départ il était prévu de vendre à chaque supporter au maximum cinq billets, les organisateurs se sont ravisés. Hier, par exemple, chaque supporter n'avait le droit d'acheter qu'un seul ticket. Reste à savoir si ça sera la même chose, aujourd'hui, étant donné que l'opération se poursuivra jusqu'à la fin de la journée.

Belhadja (directeur OPOW Blida) : «L'opération se poursuivra jusqu'à ce samedi»
Dans une déclaration à la Radio nationale, le directeur du stade OPOW de Blida, Djamel Belhadja, a précisé que l'opération se poursuivra jusqu'à aujourd'hui : «L'opération se poursuivra jusqu'à ce samedi et on a pu maîtriser les choses dès le début. On a mobilisé dix guichets pour cette opération. Les supporters, qui n'ont pas pu bénéficier de billet vendredi, n'ont qu'à revenir ce samedi pour l'avoir. Je tiens à les rassurer.»

20 000 billets à 200 DA mis en vente
Selon nos informations, les organisateurs ont pris la décision de mettre en vente 20 000 billets spéciaux pour l'accès aux gradins non couverts. Leur prix a été fixé par la direction de l'OPOW à 200 dinars.
4 000 autres à 1 000 DA
Pour ce qui est des gradins couverts, les responsables du stade OPOW de Blida ont, dès le début de cette opération, mis en vente 4 000 billets à raison de 1 000 dinars l'unité.
Dispositif sécuritaire sévère mais discret
Les services de sécurité ont, cette fois-ci, décidé de placer un dispositif sécuritaire sévère, mais discret, et ce, par crainte de débordements. Selon nos échos, de nombreux policiers seront en civil au milieu des supporters pour les contrôler, notamment sur les fumigènes, les banderoles pro-Kaddafi et l'ancien drapeau libyen.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)