Algérie

Début à Niamey du 13e atelier régional de la Ligue des oulémas du Sahel

Les travaux du 13ème atelier régional de la Ligue des oulémas, prêcheurs et imams du Sahel (Lopis) ont débuté jeudi à Niamey (Niger) sous le thème "Rôle de la femme dans la prévention de la radicalisation et l'extrémisme religieux".Prennent part à ce workshop de deux jours, organisé en collaboration avec l'Unité de fusion et de liaison des pays du Sahel (UFL) et à l'ouverture duquel a assisté l'ambassadeur d'Algérie au Niger, Ali Drouiche, les représentants des pays membres permanents (Algérie, Burkina Faso, Libye, Mauritanie, Mali, Niger, Nigeria et Tchad) et des pays observateurs.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, le directeur général du Culte, Ousmane El Hadj Zeneidou, représentant du ministre nigérien de l'Intérieur et de la Décentralisation, Alkache Alhada, a exprimé la gratitude de son pays pour la confiance qui lui a été conférée afin d'abriter les travaux de cet atelier qui intervient dans un contexte sécuritaire "où les régions du Sahel et du Lac Tchad en particulier sont sous l'emprise quotidienne des groupes armés terroristes et extrémistes violents".
Il a salué la Lopis pour l'organisation du présent atelier dont le thème "prend l'initiative d'œuvrer en faveur du renforcement de l'éducation religieuse dans les pays du Sahel", tout en fondant l'espoir de voir cet atelier "mener des réflexions constructives sur la thématique avec des recommandations fortes dont la mise en oeuvre permettra aux Etats de la région de renforcer davantage l'implication des femmes dans la lutte contre la radicalisation et l'extrémisme violent".
La LOPIS compte des imams, prêcheurs et oulémas de 11 pays membres, en l'occurrence les huit pays membres permanents de l'Unité de fusion et de liaison des pays du Sahel (UFL) (Algérie, Burkina Faso, Libye, Mauritanie, Mali, Niger, Nigeria et Tchad), et trois pays observateurs dans ladite Unité (Guinée, Sénégal et Côte d'Ivoire).
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)