Algérie

Débordement des eaux usées et cross-connexion à Sidi Chami

Les riverains en danger La défectuosité du réseau d’assainissement dans la commune de Sidi Chami s’accentue au point de constituer la première source de désagréments pour les habitants de cette localité. Depuis une dizaine de jours, des débordements d’eaux usées ont été signalés dans différents quartiers et zones relevant de cette commune. Parmi les zones touchées par ce « fléau «, il y a, entre autres, la zone de Chteïbo, Saint Rmy, une partie de Haï El Sabah et Sidi Chami, chef-lieu de commune. La situation est encore plus critique à la cité des 500 logements et celle des 200 logements de Sidi Maarouf, à la cité Bel Air, aux cités des 50, 20 et 60 logements relevant du chef-lieu de la commune. Dans ces cités, les riverains déclarent que les eaux usées ont débordé à l’intérieur même de leurs maisons. «La situation est insupportable, diront les habitants de ces cités. Nous sommes exposés à tous les dangers. Nous ne sommes plus au seuil d’une catastrophe écologique, nous la vivons». D’autre part, dans cette même commune, une cross connexion est enregistrée aux cités Kacha Baghdad et Larbi ben M’hidi, se trouvant, toutes deux, au chef-lieu de la commune de Sidi Chami. A ce propos, les habitants de ces deux cités avanceront que «la distribution de l’eau potable a été coupée dès que la cross connexion a été signalée, il y a de cela une dizaine de jours. Nous pensions qu’on allait vite réparer la canalisation. Il n’en a rien été et nous sommes toujours sans eau, d’où la crainte de l’apparition d’une épidémie ou de maladies à transmission hydrique». L’on apprendra auprès des habitants des cités touchées par le débordement des eaux usées et la cross-connexion que le bureau d’hygiène communal de Sidi Chami a été saisi. Au niveau de ce bureau, on saura, auprès de responsables, que la SEAOR a été saisie par fax et priée de remédier à cette situation. Cependant, au niveau de la SEAOR, le responsable du service technique a déclaré que la commune de Sid Chami n’a pas adressé de correspondance à la SEAOR à propos des débordements des eaux usées ou de la cross-connexion». Alors que le bureau d’hygiène de la commune se dit en possession du reçu des fax adressés à la SEAOR. Le temps, lui, passe au détriment des habitants de la commune de Sidi Chami qui continuent à faire les frais des dysfonctionnements au niveau de ces services. Ils espèrent, tout simplement, passer l’été en bonne santé. Hafida B.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)