Algérie

CS Constantine 2 - SA Mohammadia 1


Le Sariî rate le coche Stade «Benabdelmalek», beau temps, assistance nombreuse, arbitrage de MM. Amalou, Ibelaïdene et Garoui. Avertissements : Benhacen (CSC) et Soltani (SAM) Buts : Zerrokat 41 et Ouachem 45’(CSC) - Grair 14’(SAM) CSC : Aouiti, Issad(Bouchetta), Sedrati, Aouameur, Arama, Benhacene, Nezlioui, Lâameche(Gasmi), Zerroukat (Saïbi), Fodhili, Ouachem. Entraîneur : Boufenara. SAM : Zaïdi (Benkhelifa), Behilil, Nessakh, Selmi, Chaïb, Djabarat, Mecherfi (Soltani), Meziani, Grair, Gaïd, Lâaredj(Farès). Entraîneur : Mecheri Le CS Constantine a frisé la correctionnelle ce jeudi, face au SA Mohammadia. Visiblement manquant de confiance et tétanisés par l’enjeu, les coéquipiers de Arama manqueront totalement leur entame de match laissant le soin aux hommes de Mecheri de mener à leur guise les débats. Le premier sérieux avertissement se situera à la 7’, lorsque Lâaredj profitera d’une absence de la défense locale mais son tir frôlera le poteau. Après une timide réaction du CSC, par l’intermédiaire de Laâmeche, l’ascendant de Mohammadia se matérialisera au tableau d’affichage par l’intermédiaire de Graïr, à la conclusion d’un excellent travail de Lâaredj et ce à la 14’. Une réalisation fort méritée qui aura pour effet de galvaniser des locaux résolument portés vers l’avant. Des offensives répétées sans toutefois être concluantes en raison de l’imprécision et la précipitation exception faite du tir cadré de Laâmeche, miraculeusement sorti en corner à la 21’. Toutes les attaques des locaux de briseront sur une défense hermétique à souhait. Il aura fallu attendre les cinq dernières minutes du premier half pour voir enfin les efforts des locaux récompensés. Ce sera alors Zerrokat idéalement servi pour Fodhili, qui remettra les pendules à l’heure, à la 41’, avant que Ouachem ne porte l’estocade à la 45’, suite à un centre de Sedrati. Deux buts venus à un moment important de la partie qui permettront au CS Constantine d’aborder la seconde période avec plus de sérénité et de confiance. Une seconde période où le SAM cherchait plutôt bien que mal à revenir à la marque et dont les velléités seront étouffées dans l’œuf par des locaux regroupés en défense, défendant bec et ongles leur maigre mais ô combien précieux acquis, utilisant le plus souvent l’arme du contre. Cela at failli payer notamment à la 69’, mais Fodhli gâchera lamentablement, tout autant que Ouachem qui ne pourra mettre à profit une bévue du gardien remplaçant du SAM, Benkhelifa, et ce à la 85’. Le coup de sifflet final du référée interviendra comme un salut pour le CS Constantine qui venait là de réussir un succès important pour la suite de la compétition d’autant que les résultats des concurrents directs lui sont favorables. Mais cela passe impérativement par des résultats positifs à l’extérieur, ce qui n’est pas encore le cas pour un CSC bien fragile hors de ses bases. Abdelhamid Benmohamed
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)