Algérie

Contrebande

Des téléphones mobiles saisis au port d’Oran Poursuivant leur implacable lutte contre la contrebande et les autres atteintes à l’économie nationale, les douaniers exerçant au niveau du service voyageurs du port d’Oran ont récemment saisi d’importantes quantités de produits. Tout récemment encore, ils ont mis la main sur 17 téléphones mobiles de marque Nokia ainsi que sur plus de 2000 vêtements de différentes marques. Selon des sources proches du secteur, ces saisies sont opérées dans le cadre de la lutte contre l’importation de produits destinés à être commercialisés. Ceci, assure-t-on, est conforté par le nombre excessivement élevé des objets confisqués qui dépassent de très loin les quantités destinées à l’usage personnel. Il s’agit, explique-t-on, de commerçants de «cabas» qui continuent à activer en dépit de l’existence d’un arrêté interdisant la rentrée de marchandises à caractère commercial via le service des voyageurs. Passant outre aux dispositions prises pour lutter contre cette pratique, ces contrebandiers inondent sans cesse le service voyageurs de vêtements nouveaux, de friperie, de souliers de sports et d’articles électroménagers usagers considérés comme quincaillerie qu’ils ramènent d’Europe pour les faire rentrer au pays. Parmi cette catégorie de voyageurs, on recense une majorité de retraités titulaires de pensions qu’ils dépensent dans l’achat de ces produits, notamment des cuisinières et machines à laver qu’ils revendent une fois rentrés au pays et sans tenir compte des dangers que représente l’utilisation de ces appareils pour leurs acquéreurs. Une fois découverts, ces produits sont automatiquement saisis par l’agent de douane conformément aux dispositions de l’arrêté pris par les pouvoirs publics dans leur lutte contre l’importation de ce genre de quincaillerie. Il en est de même des pièces détachées usagées, moteurs pour différents véhicules qui constituent le gros des saisies au niveau du port d’Oran.   Bekeddar M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)