Algérie

Contestation à l’université de Tizi-Ouzou


Les étudiants rejettent le LMD et exigent le départ de certains responsables La coordination locale des étudiants (CLE) de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou renoue avec la contestation et les mouvements de protestation. A l’appel de la CLE, regroupant tous les comités de facultés et de cités, une grève générale ponctuée d’un rassemblement a été enregistrée hier. Au cours du sit-in tenu devant la bibliothèque centrale, les étudiants en grand nombre ont exigé le départ des responsables de la direction des œuvres universitaires du campus (DOUH), une meilleure prise en charge de leurs revendications socio-pédagogiques, ainsi que le retrait du système LMD introduit de façon graduelle à l’université de Tizi-Ouzou où une pétition en ce sens circule. Hier et comme mesure d’accompagnement de cette action, toutes les facultés étaient fermées. Cette paralysie donne déjà un avant-goût d’une autre action à venir qui pourrait durer dans le temps. Des animateurs de la CLE ont pris la parole au cours du rassemblement pour exiger des «conditions élémentaires» pour un cursus universitaire digne de ce nom, et annoncent qu’ils ont l’intention de saisir dans ce but le ministre de tutelle. «La sonnette d’alarme est de nouveau tirée sur les problèmes auxquels font face les étudiants. Nous allons saisir le ministre de l’Enseignement supérieur et, si une solution n’est pas trouvée, nous allons alors recourir à l’occupation des locaux du rectorat et de la direction des œuvres universitaires; c’est apparemment le seul moyen de nous faire entendre et de faire valoir nos droits», dira un étudiant. Un autre lui fera écho en lançant: «Il est nécessaire de radicaliser notre mouvement de contestation jusqu’à la satisfaction de nos revendications». L’université de Tizi-Ouzou, connue pour ses mouvements de protestation et ayant quand même connu une période d’accalmie, semble ainsi vouloir renouer avec la contestation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)