Algérie

Construction sur des terres agricoles à Boumerdès


Une question épineuse Les élus à l?APW de Boumerdès ont débattu, lundi dernier, jour d?ouverture de la 3e session ordinaire de l?assemblée de la grippe aviaire, de l?activité artisanale, des terres agricoles réservées à la construction et de l?investissement industriel. Des dossiers lourds et sensibles que la session a été déclarée par le président de l?assemblée « toujours ouverte ». Conformément aux directives émanant des ministères de l?Intérieur et de l?Agriculture, il a été décidé d?interdire notamment tout échange commercial de volailles d?origine douteuse et d?installer une commission de suivi et de surveillance qui veillera sur tout le territoire de la wilaya. Aussi a-t-on doté, sur instruction du wali, cette commission de tous les moyens humains et matériels nécessaires pour l?accomplissement de sa mission. Les recommandations de l?APW allant dans le sens à prévenir cette catastrophe consistant notamment en l?interdiction de l?abattage anarchique et la vente non réglementée des volailles ont été approuvées. Et vu l?importance et le consistance des projets de construction de logements et autres structures d?équipement, les élus à l?APW ont donné leur accord pour l?usage des surfaces choisies, bien qu?amputées à la surface agricole utile, car « il n?existe pas d?autre alternative ». Les projets consistent en 610 logements répartis à travers les communes de Boudouaou, Si Mustapha, Bordj Menaïel et Boumerdès et l?APW s?était, lors de sa session de juillet, opposée à leur réalisation « pour sauvegarder les terres à haute valeur agricole ». Ces projets seront réalisés sur une surface totale de près de 200 ha, dont 10,20 ha seront amputés à l?agriculture. Il y a aussi 4390 autres logements CNEP-Immo, inscrits dans le cadre du programme quinquennal, en bénéficieront neuf communes. Ceux-ci seront construits sur une surface globale de 63,70 ha. Le programme de l?équipement, lui, comprend des hôpitaux, des cités universitaires, des lycées et des stations de dessalement d?eau de mer. Le tout sera bâti sur 22,60 ha. Pour permettre un meilleur déploiement de l?activité artisanale et la développer, l?APW recommande de recenser tous les artisans et d?établir une fiche technique des multiples activités et métiers au niveau de chaque commune, de construire une maison de l?artisanat au niveau du chef-lieu de la wilaya, des locaux pour les artisans et d?introduire des filières artisanales dans la formation professionnelle à l?échelle locale. Cela dit, le point le plus sensible de l?ordre de la session a indéniablement été celui relatif à l?investissement industriel. Le rapport de la commission, chargée de plancher sur cette question, a été révélateur des insuffisances « infligées » à l?investissement à Boumerdès. La commission a constaté, par exemple, que « la plupart des lots de terrain destinés à l?investissement ont été distribués, mais tous ne sont pas exploités ». Les unités industrielles en activité ne dépassent pas les 20%, relève-t-elle. Cela est dû à plusieurs facteurs, explique-t-on. Parmi eux les difficultés que rencontre l?investisseur avec les banques, le non-respect du cahier des charges en détournant les terrains, la spéculation de la part de certains « investisseurs », les problèmes liés à la délivrance des actes de propriété. C?est principalement le problème du foncier qui se pose avec persistance face à l?investissement à Boumerdès. Afin de surmonter toutes ces difficultés, la commission recommande la création d?une grande foire industrielle dans la wilaya, l?installation d?une commission de suivi de l?investissement et le soumission de l?activité industrielle à une surveillance stricte. Le wali, Ali Bedrici, révélera : « Des contacts sont à un stade avancé pour lancer un projet d?un terminal de Sonatrach à Boumerdès qui créera 10 000 emplois. » Et l?assemblée a voté le lancement d?un pôle industriel dans le triangle Thenia-Si Mustapha-Souk El Had.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)