Algérie

Constantine. 6e festival DIMAJAZZ


Place au jazz algérien ! Passé l?émotion et la débauche d?énergie positive libérée lors de la soirée d?ouverture, les fidèles du Dimajazz ont eu l?agréable surprise de découvrir, lors du deuxième jour, un jeune groupe de jazz purement algérien. L?immense talent de ce sextet nous fera absolument oublier que c?était sa première apparition publique, qui plus est, devant un auditoire devenu au fil du temps très exigeant. Versant dans la fusion et mêlant les différents genres, Madar a carrément séduit. Ses intonations étaient un vrai délice. Les notes jouées par le violoniste Farid M?kachiche donnaient un timbre spécial à la musique qui a envahi chaque coin et recoin du mythique théâtre de Constantine. Le talent exprimé lors de cette soirée par Madar était ce que le Dimajazz pouvait offrir de mieux à son public : du jazz algérien. A la fin du concert, Madar a eu les encouragements mérités et à la hauteur de son talent. Les Algériens, dans une vive ovation, céderont la place à la formation franco-espagnole Jazzpel. Oh my God ! L?entrée en matière du quartet forcera le respect de l?auditoire. Avant de prendre en main son fidèle saxo, Esaie Cid témoignera de sa joie et celle du groupe d?être à Constantine pour participer à cette édition. Il invitera alors sur scène, Rachel Ratsizafy qui, de sa voix suave et sublime, enivrera les présents. Son grain de voix unique est un régal pour l?ouïe, alors que son intonation inspire la joie et le bien-être. Puisant dans son propre répertoire, avec parfois quelques reprises, Jazzpel nous placera dans une pure ambiance de jazz-club. La douceur des notes émises par le pianiste Patrick Cabon vous berce avec béatitude, alors que la maîtrise du contrebassiste Samuel Hubert et le talent incontesté du saxophoniste Esaie Cid vous font redécouvrir les merveilles du be-bop. C?est sur une note d?optimisme que s?est clôturée la deuxième soirée du Dimajazz. Rachel, en parfaite communion avec son nouveau public, interprétera une chanson dédiée à Constantine, le public accompagnera sa voix sublime jusqu?aux dernières notes d?Esaie. Il était écrit quelque part, que le gospel devait s?inscrire aussi dans la sphère musicale de ce festival et c?est, grâce à Jazzpel, chose faite. Oh my God que c?était sublime !  Programme du Festival DimaJazz Théâtre régional de Constantine Ce soir : relâche demain, 7 mai 2008 à 20h Concert de El Funduq / Steve Coleman & the 5 elements Jeudi 8 mai à 20h Concert de Boney Fields & the Bone?s Project
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)