Algérie

CONSTANTINE

Des « pages jaunes » pour les CIAJS Nul ne peut être recruté en qualité d?apprenti s?il est âgé de moins de 15 ans et de plus de 18 ans à la date de signature d?un contrat d?apprentissage, alors que l?âge maximal est étendu à 20 ans pour les handicapés physiques. C?est ce qui est mentionné dans l?article 12 de la loi n° 2000 -01 du 18 janvier 2000, relative à l?apprentissage, à son champ d?action ainsi qu?aux conditions et modalités de sa mise en ?uvre. Pour obtenir des informations et des éclaircissements concernant, par ailleurs, la formation de l?éducateur spécialisé de la jeunesse ou encore les critères exigés pour prétendre à la fonction de consul, le jeune éprouve actuellement beaucoup de difficultés à les dénicher au niveau des Centres d?information et d?animation de la jeunesse et des sports (CIAJS). Ces derniers sont plutôt réduits, depuis plusieurs mois, à proposer des coupures de presse aux jeunes en quête d?une quelconque information, nous confie-t-on, contrairement à leur vocation initiale conformément au décret du 25 août 1998, lequel stipule dans son article 4 que « le centre a pour mission de contribuer à l?information et à l?orientation ainsi qu?à l?animation de la jeunesse » et est chargé, à cet effet, de « mettre à la disposition des jeunes, par des moyens appropriés, des informations susceptibles de les orienter et de favoriser leur insertion dans les domaines socioéconomique et culturel (...) ». A la page Ce qui est loin d?être le cas actuellement. Les 23 établissements de jeunes de la wilaya de Constantine chapotés par le CIAJS ne répondent plus aux attentes des jeunes qui « fuient les activités proposées, car ils sont davantage portés sur les nouvelles technologies », nous dit-on à ce sujet. Un fait accentué par le peu de manifestations organisées par les établissements concernés, à savoir les maisons de jeunes, les auberges de la jeunesse et autres complexes sportifs de proximité. Toujours selon l?article 4 du décret du 25 août 1998, le CIAJS a également pour rôle d?« organiser, d?animer et de gérer des activités socioéducatives, sportives, culturelles et de loisirs en direction de la jeunesse », alors que la réalité est autre. Des carences induites, a-t-on appris, par un manque de personnel notamment et par voie de conséquences de postes budgétaires. Conscient de ces insuffisances en sa qualité d?inspecteur de la jeunesse et des sports depuis 1988, M. Benlaksira a ainsi décidé de combler certaines lacunes en établissant, tout au long de ces derniers mois, une sorte de compilation d?informations diverses destinées aux jeunes concernant différents secteurs et thèmes susceptibles de les intéresser dans leur vie. Estimant que « le jeune n?est pas assez informé », cet inspecteur de la jeunesse et des sports dont quatre établissements de jeunes dépendent de sa circonscription, a pris l?initiative de réaliser un index intitulé Info et documentation jeunesse, un réseau d?informations en mesure de répondre aux besoins de la jeunesse. Il est composé de neuf rubriques ayant trait à l?enseignement, aux professions et métiers, à l?emploi, à l?apprentissage et la formation professionnelle, à société et vie pratique, aux loisirs, aux vacances, à l?étranger et aux sports, subdivisées, à leur tour, en thèmes, sous-thèmes et chapitres datés afin de permettre un accès plus facile à l?information.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)