Algérie

Commune de Hamma Bouziane


Victime de l?exode rural Réputée d?avoir une très forte densité de la population, la commune de Hamma Bouziane s?étend au nord-ouest de Constantine sur 71,18 km2. De ce point de vue, elle vient juste derrière Constantine créditée d?une densité encore plus forte, mais loin devant Zighoud Youcef, Didouche Mourad et Ibn Ziad. Une telle densité de population s?explique en partie, selon une source d?informations autorisée, par l?exode rural enregistré durant la décennie noire, ce qui aurait généré un habitat précaire estimé à 1042 gourbis et bâtisses assimilées pratiquement déconnectées du réseau d?assainissement qui couvre 30,54 km linéaires pour un volume d?eaux usées rejeté de l?ordre de 6435 m3/jour. Selon l?étude du schéma directeur de gestion des déchets solides urbains, la commune de Hamma Bouziane génère, en raison de ce potentiel de population, 19 t de déchets par jour. Cependant, le côté logistique semble à la traîne par rapport au volume de déchets généré. En effet, la commune de Hamma Bouziane ne dispose que de 7 tracteurs, d?un benne-tasseuse, de 5 camions à benne K66 et d?un camion Isuzu transportant leurs chargement jusqu?à la décharge communale de Kef Hammane. Jadis appelée Potager de Constantine en raison de la profusion et la qualité de ses fruits et produits maraîchers qui ont contribué au rayonnement de cette bourgade verdoyante érigée aux portes du Vieux Rocher, la commune de Hamma Bouziane serait-elle aujourd?hui en quête de sa notoriété ? Pas sûr, bien que sa réputation de région à vocation agricole semble lui coller à la peau et résister à l?usure du temps malgré toutes les agressions du béton, les affres de la décennie noire et la pollution atmosphérique générée par la cimenterie voisine et la carrière de granulat de Kef Salah, dont les effets sur la santé de l?habitant et les impacts négatifs sur les terrains agricoles, toutes cultures confondues, sont régulièrement mis à l?index par le mouvement associatif engagé dans le combat pour la protection de l?environnement. Sa production céréalière lors de l?exercice 2003-2004 a été de 15 440 q, dont 6240 q de blé dur, obtenus sur une surface emblavée de 480 ha. Et ce n?est pas si mal que cela quand on sait que cette campagne a été l?une des plus catastrophiques enregistrées durant cette dernière décennie. En revanche, d?après un bilan officiel affiché par la direction des services agricoles, la commune de Hamma Bouziane s?est hissée, et de loin, au premier rang de la wilaya de Constantine dans le domaine de l?Apiculture. A son compteur, une production de 366 q de miel récoltés grâce à l?essaimage de 1500 colonies d?abeille et la mise en place par les 55 apiculteurs agréés de 6810 ruches. Pour avoir une idée de cette performance, il faut savoir que le second niveau de production a été atteint par les apiculteurs de Aïn Abid créditée d?une production de 22 q de miel. Face au chômage qui ronge cette localité, les jeunes sont les premiers à s?engouffrer dans ce créneau. Selon cette même source d?information, 13 jeunes chômeurs diplômés dans différentes filières liées à l?agriculture ont adhéré à un programme d?appui visant à créer des microentreprises de service en amont et en aval des exploitations agricoles. Des mechtas isolées On nous signale également que, dans le but d?atténuer les disparités criantes entre zones pourvues et zones précaires et d?encourager les populations ayant déserté les localités les plus affectées par le terrorisme, un programme de développement agricole et rural a été mis en ?uvre. Pour l?heure, précise-t-on, le choix s?est porté sur la mechta dite Gueref en raison de son isolement et des signes évidents de précarité et de pauvreté qu?elle présente. Douze actions de réhabilitation et de promotion ont été retenues au profit des 220 habitants de ce site pilote qui compte 37 ménages. Dans ce cadre, le programme d?action mis en place à leur intention repose sur deux axes fondamentaux. Le premier, sur le développement agro-silvo-pastoral par le biais de la mise en valeur des terres, la mobilisation de ressources hydriques et la création de petites unités d?élevage familial. Le second, concerne le développement socioéconomique, un axe qui a pour ambition première de sédentariser les populations sur leur site afin d?éviter leur migration vers les centres urbains. D?après les services compétents de la DSA, ce programme intègre la mise en place d?infrastructures vitales de base, notamment l?habitat rural, l?électrification, les écoles primaires et les moyens de transport dont souffrent cruellement les habitants de ce hameau niché au milieu de nulle part. En outre, dans le but d?atténuer dans cette poche de pauvreté les effets dévastateurs du chômage, un programme de prise en charge a été initié au profit des jeunes exclus du système scolaire et ils sont légion compte tenu de leurs conditions de vie difficiles et d?un environnement hostile à tout rêve d?évasion. Dans ces mêmes visées d?aide sociale mais à l?échelle de l?ensemble de la commune de Hamma Bouziane, 362 personnes ont bénéficié des services de la direction de l?action sociale de l?indemnité d?intérêt général et 1806 autres de l?allocation forfaitaire de solidarité qui s?adresse aux citoyens marqués par la précarité, un handicap physique ou mental.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)