Algérie

Commentaire


La conviction populaire Actes de gestion devant l’aubaine qui représente un différentiel de taux d’intérêt positif par rapport à ce qui est offert par d’autres banques? Réponse positive à une démarche de corruption, sauf qu’il est difficile de croire que les dirigeants d’entreprises se laisseront corrompre pour moins que rien, car une Mastercard ne représente rien par rapport aux montants des dépôts? Piège non évitable devant le constat que Abdelmoumen Khalifa a ses entrées au sommet de l’Etat? En tout cas, l’opinion publique ne s’intéresse plus aux DG et P-DG car il est ressenti que ceux-là ne représentent rien dans l’échiquier politique et dans le champ des pouvoirs réels. Les DG ont été déjà jetés en pâture au public en 1996, sans que le chef du gouvernement de l’époque, son chef et son directeur de cabinet ainsi que son ministre de la Justice n’aient eu à témoigner à charge ou à décharge, alors que l’instruction est venue de là-bas, après réception d’une lettre d’une obscure personne à la présidence... Cette lettre écrite en arabe, tel que cela avait été dit à l’époque, parlait de directeurs généraux comme étant des traîtres au pays. Les populations ne s’intéressent donc pas aux dirigeants d’entreprises concernés par la justice à Blida. Par contre, l’opinion publique lève le regard plus haut.Plus s’élargit le cercle en bas et plus s’élargit le cercle en haut. C’est bien d’un haut que tout se décide pour le présent et l’avenir du pays. C’est d’en haut que s’impulse le contrôle ; preuve en est qu’en 1996, le droit à déposer plainte auprès de la Justice est passé de la Banque d’Algérie vers le ministre des Finances. Quand bien même, de la chambre d’accusation, ont été sortis indemnes ceux dont on dit qu’ils sont d’en haut, l’opinion publique, c’est-à-dire le peuple dont on dit qu’il est souverain à l’heure des élections, a le droit de savoir pourquoi, car les décisions de justice se prennent en son nom. Quel que soit le sort qui sera réservé à un témoin et le sort qui sera réservé aux personnalités citées, mais qui ne seront pas appelées à la barre, la conviction populaire est que rien de bon pour le pays ne se fera avec la classe politique actuelle.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)