Algérie

Collecte des déchets ménagers: La commune d'Oran veut se donner les moyens

Si la production de la ville d'Oran en matière de déchets ménagers est estimée entre 800 et 1.200 tonnes, les capacités de collecte restent encore en deçà des espérances, avec seulement 750 tonnes d'ordures levées quotidiennement, selon les chiffres du mois d'octobre 2010, communiqués avant-hier par la Division de l'hygiène et de l'assainissement (DHA) de la commune d'Oran.

 Mais en dépit de son aspect, certes négatif, ce déficit a été considérablement réduit, en comparaison avec les faibles performances enregistrées au cours de la même période de l'année 2009, où le tonnage des déchets ménagers collecté par la DHA au niveau des 10 secteurs urbains à sa charge dépassait à peine les 300 tonnes/jour. Ce doublement des performances de la DHA s'explique par le recours par la commune d'Oran à la formule de la location de bennes tasseuses auprès du privé, d'un côté, et à la concession de la maintenance des véhicules de collecte de marque Sonacome à l'entreprise publique SNVI, grâce à une dérogation du wali d'Oran. Selon Kamel Brekci, délégué de la DHA, la ville d'Oran nécessite des capacités de collecte de l'ordre de 1.600 m3, soit un parc de bennes composé d'une centaine de camions. Les besoins de la ville en bacs à ordures sont estimés à 15.000. Un nombre qui devra être atteint grâce à l'acquisition de 5.000 bacs fin 2010 et de 5.000 autres en 2011, qui s'ajouteront aux 5.000 existants.

 Par ailleurs, le délégué de la DHA a indiqué que sa division dispose actuellement de 41 bennes tasseuses fonctionnelles, dont 23 exploitées en location auprès de privés. Une trentaine de camions sont actuellement en réparation chez la SNVI, a-t-il ajouté, avant de préciser que cette dernière, qui a décroché le marché de maintenance de 45 camions au total, a déjà livré au bout de dix jours une quinzaine de camions mis à la disposition des secteurs urbains et de différentes divisions de la commune.

Le délégué de la DHA a annoncé l'acquisition prochainement de 10 bennes tasseuses mécanisées, suivie de dix autres qui seront acquises dans le cadre du budget supplémentaire de la commune. «Pour le budget primitif 2011, on a demandé 35 autres bennes tasseuses», a-t-il encore noté. Pour ce qui est des perspectives, M. Brekci a estimé que le parc de la DHA devra être composé de quelque 60 bennes tasseuses opérationnelles d'ici juin 2011.

Concernant le potentiel humain dont dispose la division, le même délégué a affirmé que la ville d'Oran nécessite le double du nombre actuel d'éboueurs, estimé à 215, ainsi que de 60 chauffeurs. Le conférencier a lancé enfin un appel pressant pour l'accélération de l'étude initiée en mars dernier par l'Agence nationale des déchets visant accélérer l'actualisation du schéma directeur de collecte des ordures de la ville d'Oran. Une étude qui, rappelle-t-on, a été confiée à un bureau d'étude marocain, qui a à son actif plusieurs études du genre réalisées pour le compte de grandes villes comme Casablanca.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)