Algérie

Cités Universitaires

Le luxe des douches chaudes Trois blocs en plein rafraîchissement. Voilà ce que l?on peut voir, pour l?instant, dans cette cité qui abritait autrefois une caserne. L?architecture militaire y est encore perceptible même si ceux qui l?ont connue, avant cela, la trouve beaucoup plus fleurie aujourd?hui. L?eau coule à flots pour arroser les lauriers et les arbres. Pas de souci d?économie, ici on ne manque pas d?eau. Une bâche de 130 m3 déjà opérationnelle et une autre de 160 m3 est en cours de finition. « Tout le monde veut venir ici. Par rapport aux autres cités, c?est un peu le luxe », confie un responsable. Il y a, explique-t-il, « des douches et de l?eau chaude dans les chambres ». « Luxe », le terme n?est peut-être pas tout à fait approprié. Il ne reste plus personne ici en ce mois d?août pour proposer d?autres qualificatifs. Excepté une étudiante chinoise qui a renoncé, cet été, à rentrer chez elle. Pour l?instant, elle est seule, ses consolatrices sont retournées à la maison en attendant la rentrée. Cette Chinoise profite de l?espace, mais elle sait que cela ne durera pas. « Pas de place, trop de monde », s?attelle-t-elle à dire dans un français approximatif. Officiellement, il y a quatre à six personnes par chambre, ce qui est déjà trop. Exiguës, il y a à peine de la place pour bouger. L?état des sanitaires laisse à désirer. Celui des matelas et des sommiers aussi, mais ceux-là, dans un état irrécupérable, sont sur le point d?être remplacés. Et puis, il y a tout de même du bon : le bloc 4. La fierté de la cité. Le bâtiment culturel comporte une salle informatique avec accès gratuit à internet, une grande bibliothèque de 180 places et puis une salle de sport dotée d?un matériel flambant neuf. Il faut dire que l?entretien est quotidien dans le bloc 4 qui vient de fêter son premier anniversaire. Finalement, des aléas mais une ambiance assez sympa. Les filles de la cité s?organisent, une radio interne émet pour les heures de déjeuner. On en vient à la nouvelle cité. Celle qui est censée ouvrir ses portes aux étudiantes dès septembre prochain. Pour le moment, un seul bloc, peint en rose et blanc, est prêt à les recevoir, bien qu?il aurait besoin d?un grand coup de nettoyage. Déjà sont prêts 500 lits, et les 500 autres, ceux du bloc 2, seront livrés dès octobre prochain. Autre chantier, celui qui concerne le restaurant. Celui-ci est conçu pour régler bien des problèmes. Le responsable de la cité a dû, entre temps, aménager une cave pour en faire un nouveau réfectoire. « J?ai pu gagner 700 m2, on en avait un réel besoin », admet-il.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)