Algérie

Champions League Arabe-4e édition : ESS 0 - EL Faïçali 0

L?ES Sétif dans la cour des grands  Arbitrage : Khaled Semyouni, Abou Elkheir et Othmane Bachir. Averts : Lamouchia (ESS) ; Siradj Etel, Khaled Saâd (El Faïçali)  ESS : Hadjaoui, Raho, Benchaïra, Benchadi, Maïza, Keita, Lemouchia, Remy (Raffio), Delhoum, Derradj (Dembri), Ziaya, (Lemoudaâ). Entr. : Saâdane  El Faïçali : Louai El Oumeira, Mohamed Mounir, Haider Abdelamir, Khaled Namer, Abdelhadi Maharma (Mouaid Salim), Khaled Saâd, Mohamed Zohir, Mohamed Khamis, Hatem Akal, Koussai Aboualia (Kaïs El Ataibi), Siradj Etel (Haithem Chaboul). Entr. : Adnane Hamed La rencontre qui a opposé les deux premières formations du groupe B a tenu toutes ses promesses malgré l?absence de buts qui auraient donné une autre dimension à une partie dominée par les choix tactiques des deux coachs qui se connaissent fort bien. Aucune des deux équipes n?a perdu le match qu?il ne fallait pas perdre. Le nul, qui a sanctionné les débats, ne reflète en aucune manière une confrontation d?un bon niveau et a permis à l?Entente de terminer en beauté et première et à El Faïçali de décrocher la deuxième place du groupe B qui a tenu en haleine tout le monde et ce, jusqu?à l?ultime minute de cette phase durant laquelle les clubs participants se sont livrés à huit batailles d?un bon niveau. El Faïçali, bien organisé tactiquement, a considérablement gêné l?évolution des Sétifiens très amoindris par l?absence des cadres tels Bourahli, Touil et Hadj Aïssa qui a, à la dernière minute, déclaré forfait sur conseil du staff médical qui ne voulait pas courir le risque, d?autant que le métronome ententiste souffre encore des adducteurs, à l?origine de ses forfaits. L?ESS, qui voulait cueillir à froid son vis-à-vis, a une fois de plus manqué d?efficacité devant les bois adverses. Comme en témoigne le nombre d?occasions que se sont créées Ziaya et Derradj trahis une fois de plus par le dernier geste qui leur faisait encore et toujours défaut. Bien articulés au milieu et en défense autour d?un grand Louaï El Oumaira, les Jordaniens ne devaient prendre aucun risque d?autant qu?un petit point suffisait à leur bonheur. Après la pause, les Sétifiens allaient se heurter de nouveau au mur jordanien qui tenait bon. Les changements de Saâdane n?ont, au bonheur des visiteurs, servi à rien. La partie, qui intéressait aussi le représentant saoudien Ennasr à l?affût du moindre faux pas des Jordaniens, se termine sur le partage des points entre les deux meilleures formations du groupe n?ayant pas volé leur ticket. Le suspens aura donc duré jusqu?à l?ultime seconde d?une rencontre ayant emballé les 30 000 socios du chaudron, pas déçus pour une fois par ce score vierge? Le carré d?as La phase des poules de la 4e édition de la Champions league arabe baisse les rideaux. Les quatre heureux prétendants au grand sésame sont désormais connus. Le Zamalek, qui a dominé le groupe A avec dans son escarcelle 11 points, retrouvera sur son chemin El Faïçali de Jordanie, le deuxième du groupe B qui termine ce parcours avec 10 points. Pour les observateurs, le Zamalek est le favori de la 4e édition. El Faïçali, deuxième derrière El Wahadet, avec en sus deux rencontres en retard, est en mesure de reprendre sa position de leader du championnat jordanien. Ahly Djeddah, l?éternel rival du grand El Ityhad éliminé par l?Aigle noir lors du premier tour, est un gros morceau. La formation où évoluent les Tunisiens Khaled Bedra et son compatriote Haikel Guemamdia est qualifiée pour la demi-finale de la coupe du Roi et aspire toujours à gagner le titre. La 5e position au classement le motive, à croire en ses moyens et chances. L?Entente, qui aura l?avantage de recevoir au match retour, est, le moins qu?on puisse dire, avertie?
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)