Algérie

CET de Hassi Bounif

CET de Hassi Bounif
La prolifération des sachets en plastique est devenue un fléau qui cherche, encore, solution. Abandonnés au gré des vents, ces sachets voyagent partout, dans les villes comme dans les zones rurales. Un produit polluant qui menace, sérieusement, notre environnement. Pour lutter contre ce fléau, le Centre d'enfouissement technique (CET) de Hassi Bounif, en collaboration avec l'entreprise «Blanche Algérie», la commission de l'Environnement de l'APW et de la direction de l'Action sociale (DAS) ont lancé, la veille du mois sacré de Ramadhan, une opération de ‘déplastification' à l'intérieur et à l'extérieur du CET. Les équipes de jeunes mobilisés pour cette opération ont pu ramasser une quantité de 2.5 tonnes de sachets en plastique, en une journée, pour les enterrer ensuite.La directrice du CET, M. Chellal Dalila a expliqué, concernant cette action, que « l'opération de ‘déplastification' a été menée, dans le seul but de l'amélioration de l'environnement. Nous sommes envahis par les sachets en plastique et nous devons agir, maintenant, pour lutter contre ce fléau. Concernant les sachets bleus accumulés auprès des ménages, la directrice qui est, aussi, membre de la commission de l'Environnement, a suggéré que ces produits polluants soient récupérés dans un sac plastique conçu à cet effet.Pour sensibiliser les producteurs des sachets en plastique, sur ce fléau, une réunion regroupant ces industriels et la commission de l'Environnement a été organisée, dernièrement, où il a été proposé aux directeurs de ces usines de penser à la production de sachets bio-dégradables ou en papier et de changer la couleur bleu des sachets en plastique, actuellement commercialisés. Ces derniers ont soutenu cette proposition mais ont tenu à relever leur méconnaissance du bio-dégradable et à dénoncer le secteur informel qui active dans ce créneau. Pour une meilleure sensibilisation du grand public et aussi la valorisation des déchets, la directrice du CET insiste sur l'importance de la publicité éducative, en parallèle avec la publicité sur la consommation.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)