Algérie

Ces augmentations qui stressent les citoyens

Les dernières factures d'électricité qu'ont reçues les ménages aux quatre coins du pays n'ont pas été sans surprise.La prochaine loi de finances fait craindre le pire aux Algériens. Bien qu'elle ne soit pas encore mise en débat au sein du Parlement, le peu de chose, qui en a filtré, laisse beaucoup de consommateurs dans l'expectative. Si certains se réjouissent du retour de l'autorisation d'importation de véhicule de moins de trois ans, d'autres voient mal les différentes augmentations prévues dans cette loi. Et ça parle dans la rue et les lieux publics. L'augmentation de deux points de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et la hausse appliquée à d'autres taxes, en sont un facteur qui ne manquera pas de se traduire négativement sur la bourse des consommateurs. Des consommateurs qui en savent beaucoup, eux qui ont eu au début de l'année à subir les répercussions des dernières mesures prise en janvier dernier par le gouvernement algérien. L'augmentation des prix de certains produits et services, tels que les carburants et l'électricité, n'ont pas tardé à grever lourdement, la bourse des ménages. Ces augmentations ont mis à la portion congrue des milliers de familles qui, par la force des choses, devront davantage serrer la ceinture.Les dernières factures d'électricité qu'ont reçues les ménages aux quatre coins du pays n'ont pas été sans surprise. Et pour cause! Des augmentations sensibles ont touché la consommation de l'électricité par les abonnés de la Sonelgaz. Avec le retour de la vague de froid, les ménages ont eu froid dans le dos en recevant la facture d'électricité, ils en recevront encore des plus salées. Par ailleurs, la tarification du kilowatt ayant été revue à la hausse, la facture d'électricité s'est envolée en un éclair. «Auparavant, je payais 2500 dinars par trimestre, mais cette fois-ci, j'ai dû débourser plus, à savoir 3800 dinars», nous dira Ahmed, père de famille. Au demeurant, les mauvaises habitudes acquises au fil des ans quant à la consommation incontrôlée et abusive de l'électricité, doivent cesser et présenter de facto plus d'attention à l'égard de cette énergie électrique.Comme il y a lieu de souligner que bon nombre de ménages font usage de multiples matériels électroménagers: réfrigérateur, télévision, four à micro-ondes, machine à laver, climatiseurs... ce qui alourdit davantage la facture d'électricité.L'usage abusif et intensif de ces appareils électriques pèse lourdement sur la bourse des ménages qui, en sus de la cherté de la vie et de l'inflation galopante, ces familles se trouvent de fait privées de la moitié de leurs budgets puisqu'elles s'acquittent de la facture d'électricité. Une note qui refroidit plus d'un, et qui ne fait que pousser les abonnés de la Sonelgaz à recourir à la fraude au risque de se faire grever par une lourde amende une fois les faits avérés.Cependant, des gestes faciles et pratiques peuvent réduire considérablement la quittance d'électricité en faisant attention à l'allumage abusif et continu de l'électricité, éteindre les ampoules lorsqu'on n'est pas dans le besoin d'être éclairé, ne pas laisser les chargeurs des différents appareils allumés lorsque ces derniers ne sont pas d'usage... un regard plus attentif à notre consommation de l'énergie électrique contribuera à réduire les pics en période estivale et, par ricochet, apaiser la tension grandissante engendrée par les coupures à répétition dues à la surconsommation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)