Algérie

CENTRE UNIVERSITAIRE DE MILA Révision à la baisse des filières proposées

Le centre universitaire de Mila qui va accueillir plus de 6 000 étudiants cette année revoit, contre toute attente, à la baisse le nombre de filières proposées.
Inauguré lors de la rentrée 2008-2009, avec un peu plus de 1 000 étudiants inscrits et 5 filières proposées : mathématique informatique sciences de la nature et de la vie sciences et technologie sciences économiques, de gestion et commerciales et enfin, littérature arabe et langues étrangères (anglais), le centre universitaire de Mila qui va entamer sa 5e année d'existence à l'occasion de la prochaine rentrée 2012-2013, semble paradoxalement en perte de vitesse. Le centre universitaire, au lieu de connaître, à cette occasion, un développement et un renforcement de ses moyens pédagogiques, par la création de nouvelles filières comme prévu et annoncé à maintes reprises par les responsables du secteur, se trouve que ce centre qui va accueillir plus de 6 000 étudiants cette année revoit, contre toute attente, à la baisse le nombre de filières proposées ! En effet, selon la circulaire ministérielle, consultable sur les différents sites du ministère de l'Enseignement supérieur, destinée aux nouveaux inscrits, le centre universitaire de Mila n'assurera plus de formation en sciences et technologie, ni en langues étrangères (anglais), tout bonnement supprimée, se contentant donc de fonctionner avec moins de filières proposées aux nouveaux étudiants que lors de l'inauguration, il y a 4 ans de cela ! Est-ce raisonnable, au moment où nos universités accueillent tous ces flux de nouveaux étudiants ' D'ailleurs, posons cette question qui revient tel un leitmotiv ici à Mila, à quoi bon avoir un centre universitaire dans une petite bourgade, située à un jet de pierre de cette imposante ville universitaire qu'est Constantine, et également, à quelques encablures des universités de Sétif, de Jijel et même de Batna et d'Oum El Bouaghi ' Avouons d'ailleurs que beaucoup de nouveaux bacheliers de la région, préfèrent évoluer ailleurs qu'à Mila ! Aux uns et aux autres de voir, mais cela représente, certes, un autre débat !
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)