Algérie

Ce que verra le président et' ce qu'il ne verra pas !


Ce que verra le président et' ce qu'il ne verra pas !
Le président de la République sera l'hôte de la wilaya de Tlemcen dès la semaine prochaine. Et nul n'a besoin d'un communiqué pour le savoir : les grands travaux de toutes sortes, effectués de jour comme de nuit, dans toutes les communes susceptibles d'être visitées, en sont l'information officieusement officielle. Tlemcen n'a pas attendu la visite d'un quelconque responsable pour faire sa mue. En effet, depuis ces deux dernières années, la cité des Zianides a complètement changé de physionomie. La politique de développement menée par les responsables donne ses fruits. « Tlemcen est devenue une grande métropole, encore plus belle » disait, dans une récente visite, la ministre de la Culture, Khalida Toumi. Lalla Setti ou Luna park, comme l'appellera un confrère, des plateaux surplombant la ville longtemps abandonnés, est devenue un joyau touristique, une qibla pour les Tlemcéniens et les étrangers, en plus du pôle universitaire d'une architecture hallucinante, la faculté de médecine d'une splendeur incomparable, le complexe mère-enfant du CHU, l'avancée du tronçon autoroutier dont la wilaya est en avance de huit mois à l'échelle nationale (dixit le ministre Amar Ghoul), l'entrée fabuleuse de la ville ou Bab Wahran, les trémies, les dédoublements de la voie, les trottoirs nouvellement carrelés, les espaces verts, les palmiers, l'amélioration du réseau de l'eau potable, les logements dans toutes les communes avec une vision quasiment futuriste.Maghnia a eu aussi son lot de projets exceptionnels.Essor économiqueLa vitrine de l'Algérie, toutes proportions gardées, n'est plus repoussante' Mieux, elle est, depuis ces derniers mois, attrayante. Difficile de ne pas reconnaître que cette wilaya de l'extrême Ouest vit un essor économique exceptionnel. Cependant, et ce n'est pas de la mauvaise intention, Abdelaziz Bouteflika ne verra pas les nids de poule de Boudghène, les routes éventrées du quartier Matemore à Maghnia, les fosses septiques existant toujours à Ghazaouet et Sebdou. Le chef de l'Etat sera privé de la saleté des cités, de l'éclairage défaillant dans les quartiers' Difficile pou un président de tout voir s'il ne va pas au-delà des rues pavoisées'
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)