Algérie

CA Bordj Bou Arreridj 0 - MC Oran 0

La muraille oranaise a tenu bon Stade «20 Août» de Bordj Bou Arerridj, affluence nombreuse, terrain en bon état, temps nuageux, arbitrage Bouster, Chouih Ouchen. Avertissements : Mani 51’, Boujlid 84’ (CABBA), Cherif Ouazzani 32’, Hamidi 45’+1 (MCO). CABBA : Kiel, Lagoun, Khesrani, Deffaf, Ali Houari, Meglati, Belhamel, (Khaled Fouaz 57’), Maïne, Maouche, Boko (Nicolas 50’), Mousso (Boujlid 48’). Entraîneur Biskri, secondé par Bouinra. MCO : Mezaïr, Bouzrama, Hamidi, Binya, Moumène, Rekkab, Cherif El-Ouazzani, Fosto, (Serradj 85’), Benkrama (Hadir 46’), Berradja (Fahem 70’), Belabbès. Entraîneur : Gomez, secondé par Benmimoun et Sebbah. Le niveau de la première mi-temps a été tout juste moyen pour ne pas dire faible. Les premières tentatives sont à inscrire à l’actif des locaux qui, dès la 6’ ont obtenu un coup franc, suite à une faute de la défense oranaise sur Maouche puis un autre à la 11’, exécuté par Khesrani. Le ballon trouva Mezaïr bien placé sur sa trajectoire. Les locaux poursuivirent sur leur lancée sans pour autant arriver à concrétiser. Du côté des visiteurs, une seule tentative à la 20’ où le tir puissant de Rekkab passa à côté des bois adverses. Dès l’entame de la seconde mi-temps, les locaux firent montrent de plus de mordant. Ainsi, une tentative d’incursion de Maouche a été stoppée par Binya bien placé. La riposte des visiteurs ne se fit pas trop attendre mais le tir de Berradja trouva sur sa trajectoire Kial. La 62’ vit Cherif El-Ouazzani tirer sur le petit filet. Les deux tentatives des visiteurs ayant sérieusement inquiété les Bordji, les poulains de Biskri jetèrent toutes leurs forces dans la bataille. A la 64’, un bolide passa au-dessus des bois gardés par Mezaïr. Ce fut ensuite un tir de Maouche qui trouva le gardien oranais à la parade. Au fil du temps, les Hamraoua renforcèrent leur défense et dégagèrent à l’emporte-pièce. Dix minutes avant la fin du temps réglementaire, la partie se caractérisa par un forcing des locaux qui acculèrent les Oranais dans leur périmètre sans pour autant arriver à concrétiser. A la 83’, le tir de Deguaoui a été annihilé par Mezaïr. Il en fut de même pour une tentative de Maouche que Mezaïr fit avorter de façon miraculeuse. Sâad Ladjel
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)