Algérie

Brèves de l?Ouest

Chlef L?urgence d?une stratégie de l?eau Réunis depuis hier en session ordinaire, les élus de l?assemblée populaire de wilaya ont longuement insisté sur la nécessite de mettre en place une véritable stratégie de l?eau potable afin de lutter contre le gaspillage et d?en assurer une meilleure gestion. Le rapporteur de la commission de l?aménagement du territoire, de l?équipement et l?environnement de l?APW a dressé un constat peu reluisant de l?état des lieux. Il fera part de la baisse inquiétante des réserves du barrage de Sidi Yacoub, principal ouvrage alimentant la région, et de l?incapacité des APC et de l?ADE à gérer un réseau de distribution défectueux et dont les piquages illicites sont énormes. Il faut savoir que sur les 35 communes que compte la wilaya, 30 gèrent elle-même la distribution de l?eau potable tandis que dans les 05 autres, c?est l?A.D.E qui s?en charge. Selon le même rapport, les premières localités citées, souffrent de l?absence de moyens humains et matériels ainsi que du surendettement envers la Sonelgaz qui a procédé à la suspension de l?alimentation en énergie électrique pour non paiement des créances. Cet handicape de taille, dit-on, a rendu inefficace l?intervention des municipalités dans ce domaine et aggravé, davantage, les dysfonctionnements constatés, obligeant la direction de l?hydraulique a venir souvent a la rescousse pour parer au plus urgent. Il en est de même pour le réseau du chef-lieu de wilaya qui vient de bénéficier d?une importante opération de rénovation de ses canalisations pour une enveloppe de 60 milliards de centimes. La première tranche du projet a déjà été mise en ?uvre et a touché les quartiers de Lala Ouda, des Frères Abbad, de Chorfa et d?El Hassania. Pour ce qui est de la seconde tranche, on attend l?inscription de l?opération pour entamer les travaux au niveau du centre-ville et de la partie Est de l?agglomération. Lors des débats, les élus de l?APW ont émis une série de recommandations pour une meilleure prise en charge de ce dossier à fin d?améliorer la distribution du précieux liquide, surtout en cette période de sécheresse. L?ordre du jour comporte, également, l?examen d?autres sujets importants tels que la prochaine rentrée scolaire et universitaire, l?électrification rurale, l?état d?exécution du réseau routier du nouvel aéroport et le budget complémentaire de la wilaya. A. Yechkour Enseignement supérieur Fin des pré-inscriptions des nouveaux bacheliers La Cellule de communication de l?université d?Es Sénia, vint d?élaboré une fiche technique sur les statistiques de l?opération des pré-inscriptions des nouveaux bacheliers de l?année 2004/2005. Ainsi, le nombre des lauréats du BAC dans la wilaya d?Oran a atteint 5 500 dont 4 500, soit 80% ont, jusqu?au 18 juillet dernier, déjà remis leurs fiches de v?ux. Pour ce qui est des pré inscriptions pour l?année 2005/2006, l?université d?Es Sénia compte recevoir environ 9000 étudiants dont 4 000 résident à Oran. A titre d?information, l?université a reçu, durant l?année précédente, 125 000 nouveaux bacheliers. Selon les responsables de la cellule, les filières qui ont connu un afflux pour la prochaine rentrée, sont les filières scientifiques, les sciences commerciales et plus spécialement, le marketing, la gestion, l?informatique, les sciences politiques, l?information et télécommunications et les sciences juridiques et droits. L?orientation des étudiants a été faite par l?institut national des statistiques ?Alger. G. F. Sebaine (Tiaret) Guerre ouverte entre élus Les élus de la commune de Sebaine, 35 km à l?est du chef lieu, ont déposés une plainte auprès du procureur de la république près le tribunal de Tissemsilt, à l?encontre du P/APC, élu indépendant. En effet, les plaignants reprochent au dit- maire, d?avoir « fourni de fausses cartes de fellah à certaines personnes, parmi lesquelles figurerait son propre frère. Ceci, afin de bénéficier du programme d?aide à l?habitat rural. » Suite à cela, l?on saura que le maire, les supposés bénéficiaires de ses largesses et les élus, auteurs de la plainte, ont été entendu par les services de la brigade de gendarmerie de Mahdia. En plus de ce supposé trafic, lié aux fausses attestations et, notamment, la note de la DSA 4520/2000, il est également reproché au maire « la passation d?un marché, de gré à gré en 2004, concernant la location du marché hebdomadaire pour une modique somme de 570 000 dinars. Pour rappel, sept des neuf membres de cette APC, avaient retiré leur confiance à cet élu depuis le 26 février 2005. Un retrait de confiance auquel la tutelle n?a accordé aucune suite. A. Khalid
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)