Algérie

Boumerdès : Les adultes retournent à l'école


Les premières mesures de la mise en oeuvre de la nouvelle stratégie nationale de lutte contre l'analphabétisme viennent de voir le jour à l'occasion de l'ouverture de l'année scolaire d'alphabétisation 2008/09 dont le lancement officiel s'est déroulé avant-hier à Boumerdès. En effet, quelque 4.400 nouveaux encadreurs des centres d'alphabétisation seront pris en charge cette année par le ministère de la Solidarité ; c'est ce qu'a déclaré avant-hier à partir de Boumerdès Mme Aïcha Barki, présidente de l'association nationale Iqraa. Lors de son intervention, la première responsable d'Iqraa a appelé les citoyens et citoyennes bénévoles à se mobiliser encore davantage pour contribuer à l'opération de lutte contre le fléau de l'analphabétisme qui touche malheureusement quelque 8 millions d'Algériens, ce qui représente 27 % de la population. Par ailleurs, et au sujet de la nouvelle politique de création de centres d'analphabétisation au niveau national, Mme Barki a exhorté les pouvoirs publics à revoir leur copie concernant les critères d'ouverture des classes pour analphabètes. «Il n'est pas possible d'exiger la présence de 25 élèves par classe et par enseignant pour parler de centre d'analphabétisation, c'est un objectif irréalisable», a encore déclaré la présidente d'Iqraa. Et d'ajouter, «On ne peut pas créer une école devant une autre école». D'autre part, dans son intervention, Mme Barki a appelé tous les intervenants dans la sphère de l'éducation nationale et la formation professionnelle à oeuvrer dans le sens de la concrétisation du concept de la relation «lutte contre l'analphabétisme - formation». C'est dans cette optique qu'il est possible de gagner le pari qui consiste à diminuer de moitié le nombre d'analphabètes au niveau national. A Boumerdès, le problème de la scolarité des analphabètes réside dans la mobilisation des encadreurs et des gens concernés, en particulier ceux qui vivent dans les zones rurales. Malgré toute la volonté des membres de l'association Iqraa de Boumerdès et à leur tête le Dr Mekaref, il existe près de 126.000 analphabètes à Boumerdès, soit 18 % des citoyens.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)