Algérie

Des centres de rééducation climatisés Dans un point de presse qu?il a animé dernièrement avec le président de la cour de Biskra, le procureur général a annoncé que sur les cinq institutions destinées à héberger les prévenus ou les détenus purgeant leur peine, trois au moins ont été climatisées, pour les deux autres ce n?est plus qu?une question de jours, car il fallait les équiper de nouvelles armoires électriques, l?ancienne installation ne pouvant supporter l?intensité du courant demandé pour faire fonctionner les climatiseurs neufs. Interrogé sur la délinquance primaire qui préoccupe davantage le commun des citoyens, puisqu?elle semble être en progression constante, le procureur précisera que dans 95% des 199 affaires impliquant 233 jeunes et qui ont été traitées au cours de ce premier semestre, 45 jeunes dont 8 femmes et 21 mineurs ont écopé de peines d?emprisonnement. « D?une manière générale, la réforme de notre système judiciaire, expliquera de son côté le président de la cour de Biskra, aura pour principe de base deux axes : une nouvelle conception des rapports avec l?Etat, que l?on pourrait appeler indépendance de la justice, et l?efficacité de l?action judiciaire vis-à-vis du justiciable. En clair, on ne doit plus continuer à encombrer la justice étatique de litiges à propos desquels il n?est pas indispensable de la mobiliser. » « En ce qui concerne les magistrats, ajoutera le procureur général, le nouveau statut particulier stipule qu?ils vont bénéficier entre autres d?un logement de fonction meublé et même admis à la retraite ils toucheront à l?avenir, eux aussi, en plus de leur pension, les nouvelles primes accordées à leurs collègues encore en service. »

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)