Algérie

Moins de morts sur les routes Ce qui ressort du bilan trimestriel de l?activité de la Gendarmerie nationale dans les Ziban, c?est une réduction notable de la mortalité dans les accidents de la route puisque, comme l?a précisé le commandant T. Aouissi à El Watan, il n? y a eu que 10 morts dans les 142 accidents enregistrés alors qu?au cours de la même période en 2003, on a eu à déplorer une trentaine de décès. « Nous estimons que l?accident de la route n?est pas une fatalité (...) c?est la raison pour laquelle nous nous sommes fixé comme objectif cette année de ne pas dépasser, inch Allah, la barre des 100 victimes. Cependant comme chacun le sait, nous appréhendons comme tous les Algériens la période de la rentrée, particulièrement celle du Ramadhan, toutes deux fort décriées en matière d?accidents de la route, pour les hécatombes qui continuent chaque année à s?y produire. » Des dizaines de décès et autres incapacités handicapantes, provoqués par les usagers imprudents de la route, auraient été évités grâce notamment à la prévention. « La prévention nous l?avons traduite, je peux vous l?assurer, par la présence dissuasive et quasi -quotidienne des gendarmes sur le terrain, particulièrement aux abords des points noirs du réseau routier », ajoutera le commandant Aouissi. En effet, plus de 4347 délits au code de la route ont été observés au cours des trois derniers mois par les agents de la gendarmerie « qui, tout en se voulant pédagogues et magnanimes, n?ont pas hésité à infliger des amendes forfaitaires allant de 200 à 1500 DA à 14 799 contrevenants au code de la route ! », a expliqué le commandant du groupement de Biskra. Quant à la brigade de Tolga, la 3e ville en importance des Ziban, dont le territoire est devenu le passage obligé des trabendistes venant de Ouargla et se dirigeant soit vers la capitale soit vers le nord-est du pays, elle s?est spécialisée en quelque sorte dans la lutte contre le trafic des cigarettes. Il ressort du bilan qu?au total 94 affaires de contrebande y ont été traitées au cours de ce trimestre : 9527 cartouches y ont été saisies, 128 personnes arrêtées et présentées à la justice qui n?en a écroué que 3, ce qui expliquerait peut-être la pérennité de ce trafic. Dans le domaine de la police judiciaire, la gendarmerie a eu à traiter une centaine d?affaires allant du simple délit au crime passible de la cour criminelle. Des affaires dans lequelles sont impliquées 132 personnes dont 35 seulement ont été écrouées par la justice. Enfin, la gendarmerie a recruté sur titre 12 jeunes diplômés de la région pour une formation de 3 ans à l?INCC des Issers.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)